Soirée difficile à Washington

DC United - CF Montréal 1-0 – Match de championnat (phase classique) joué le 30/03/2024

Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email
DC UNITED : Bono, Herrera, Antley (73e Pirani), Hartlett, McVey, Stroud (84e Fletcher), Peltola (62e Hopkins), Kilch, Ku-Dipietro, Dajome (73e Pedro Santos), Benteke

MONTRÉAL : Sirois, Corbo (89e Campbell), Waterman, Alvarez, Ruan (89e Ibrahim), Piette (73e Saliba), Choinière, Lassiter, Yankov (73e Duke), Coccaro (68e Lappalainen), Martinez

ARBITRE : M. Touchan

AVERTISSEMENTS : Yankov, Dajome, Waterman, Klich, Martinez

LES BUTS : 85e Pedro Santos

Dominé pendant toute la rencontre pour la première fois depuis le début de saison, Montréal a fini par rompre en fin de match sur un but de Pedro Santos dans lequel était impliqué Benteke, grand artisan de la victoire 1-0 de DC United.

LE JOUEUR CLEF


  • Création d’occasions, à la finition mais aussi à la construction (il n’y a qu’à penser au but), participation au jeu – devant le but mais aussi sur les côtés, travail défensif, et source de maux de tête pour Montréal tout au long du match : Christian Benteke a justifié son statut. Tout comme les stats qui en faisaient le meilleur buteur de la tête durant ses années en D1 anglaise tant il fut dominant dans le jeu aérien.

LE JEU


  • DC United a-t-il compris ce que Montréal faisait depuis le début de saison ou son jeu était-il le seul à pouvoir l’en empêcher ? Toujours est-il que, comme les adversaires précédents des hommes de Laurent Courtois, les joueurs de la capitale des États-Unis aiment faire le jeu… mais ils y sont parvenu alors que, depuis le début de saison, toutes les autres équipes avaient essayé et, dès les premières minutes, se retrouvaient étouffées et il leur était impossible de développer leur style.

LE MOMENT CHARNIÈRE


  • Difficile d’en pointer un autre que le but, évidemment. Mais pendant plus de 80 minutes, Montréal avait plié et c’était presque un miracle de ne pas avoir rompu… même si les visiteurs s’étaient créé quelques (rares) occasions très franches.

L’HISTOIRE


  • C’eut été le moment charnière si Montréal avait pris au moins un point. Finalement, ça ne change rien au résultat. Alors que Montréal vient de jouer un corner, DC United part en contre-attaque et Waterman tackle Ku-Dipietro par derrière fautivement. L’arbitre l’exclut dans un premier temps avant de revenir sur sa décision et de lui montrer un carton jaune.

TROIS AUTRES POINTS À RETENIR


  • Les différentes indisponibilités font que jusqu’à présent, Laurent Courtois semble avoir trouvé de la stabilité dans le but, en défense et dans l’entrejeu, mais effectue des changements dans son triangle offensif. Pour la première fois, Yankov, Coccaro et Martinez ont commencé un match de concert. Mais ils ont peu eu l’occasion de s’exprimer ensemble tant la domination de DC United fut nette.

  • Lassiter n’est pas un défenseur, et ça se voit. Avec Herrera, Klich et Stroud pilonnant le côté droit, le flanc gauche montréalais a été complètement noyé par moments. Et même quand ce fut moins manifeste, en fin de match, c’est bel et bien de ce côté qu’est venu le but.

  • Enfin ! La série de rencontres en déplacement tire à sa fin, avec le dernier de la liste la semaine prochaine à Seattle. Un grand nom de MLS dont le début de saison est toutefois catastrophique.

RÉCIT


Les premières minutes furent bien différentes de celles des rencontres de Montréal depuis le début de saison, avec des hommes de Laurent Courtois étouffés par l’adversaire. Avec, entre autres, un but annulé de Benteke, clairement hors-jeu, après une relance ratée, servant de premier avertissement. Ou un tir de loin de Stroud facilement capté par Sirois.

Le réveil montréalais s’est manifesté par quelques moments chauds dans la zone de Bono, résultant sur des corners plutôt que des occasions, le gardien se contentant de capter une faible reprise de la tête de Coccaro.

Un danger bien timide en comparaison à celui amené par DC United. Notamment quand Sirois a ralenti une reprise de la tête de Benteke, permettant à Corbo de dégager sur la ligne. Ou quand un corner mal repoussé à plusieurs reprises a occasionné un enchaînement de frappes, notamment repoussées par Alvarez. Puis quand une reprise de la tête de Benteke sur coup franc a fini au-dessus. Enfin quand Sirois a dévié en corner un coup franc bien placé avant d’effectuer sur celui-ci un énième arrêt sur une autre reprise de la tête de Benteke (oui, c’est la troisième fois dans ce paragraphe qu’on utilise ces mots…)

La deuxième mi-temps a commencé sous les mêmes auspices, avec un tir de Benteke dévié dans le filet latéral, Sirois qui a intercepté un centre dangereux de Stroud et l’arbitre qui s’est ravisé en avertissant Waterman après lui avoir montré une carte rouge dans un premier temps.

Cela dit, DC United l’a échappé belle quand, après une belle combinaison montréalaise, Herrera a sauvé à même la ligne une tentative de Martinez. Ou quand le même Herrera a annihilé un contre où les Montréalais étaient en supériorité numérique.

Si Benteke a encore donné quelques sueurs froides aux Montréalais dans leur rectangle, il est passé plus près du but que jamais depuis le coup d’envoi en reprenant un corner, de la tête évidemment, sur l’extérieur du poteau.

Le crâne de l’attaquant belge fut finalement décisif, mais pas en envoyant le ballon dans le but. Il a remisé une longue rentrée en touche d’Herrera : aucun Montréalais n’était au deuxième ballon, contrairement à Pedro Santos qui, d’un coup de canon de l’entrée du rectangle, a ouvert la marque (1-0).

Montréal a évidemment poussé pour égaliser, Lappalainen ratant une énorme occasion après avoir profité du fait que des défenseurs de DC United jugent mal un ballon aérien. Ce fut toutefois la seule menace pour Bono, malgré les 7 minutes d’arrêts de jeu. Après la désillusion de Chicago, une fin de match tournant dans l’autre sens aurait pourtant été plus que le bienvenu.

Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email

Calendrier

Prochain match

Montréal - Orlando
Samedi 20 avril, 19h30

Dernier match

Montréal - Cincinnati2-1
Samedi 13 avril, 19h30

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Miami915
  2. LA Galaxy815
  3. New York815
  4. Vancouver713
  5. Houston713
  6. Philadelphie713
  7. Columbus813
  8. Colorado812
  9. Salt Lake812
10. Cincinnati812
11. Los Angeles FC811
12. Atlanta711
13. Minnesota711
14. Charlotte811
15. Saint-Louis811
16. MONTRÉAL710
17. Toronto810
18. Kansas City810
19. DC United810
20. Portland89
21. Chicago89
22. Austin89
23. Orlando78
24. New York City88
25. Nashville77
26. Seattle76
27. Dallas75
28. New England74
29. San José83
► Classements complets

En direct du forum

20h07 - Montréal - Orlando : samedi 20 avril, 19h30 par Bxl Boy

15/4 - Seattle - Montréal : l'homme de la saison par Bxl Boy

15/4 - DC United - Montréal : l'Homme de la saison par Bxl Boy

15/4 - Montréal - Cincinnati : l'homme de la saison par KB7

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Recherche

Écoutez Coup Franc

Buteurs

 Coccaro
 Martinez
 Vilsaint
 Alvarez
 Ibrahim
 Yankov
 Lassiter
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 6 matches

1. Sirois
2. Piette
3. Coccaro
4. Choinière
5. Corbo

► Détails

Quiz

En 1994, le Maroc, le Brésil, l’Allemagne, l’Espagne et les Pays-Bas sont venus affronter le Canada lors de leur préparation pour la Coupe du monde aux USA. Les deux buteurs canadiens de ces matches amicaux sont deux anciens de l’IMFC. De qui s’agit-il ?

  • Rudy Doliscat et Eddy Berdusco
  • Marco Rizi et Lyndon Hooper
  • Nick Dasovic et Kevin Holness
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com