Bilans de saison 2021 (4) : stats en vrac

Publié le 13 décembre 2021

 CF Montréal
Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email
Nos bilans de saison se poursuivent aujourd’hui avec toute une série de statistiques très générales sur ce qu’a été la saison 2021 montréalaise. Toujours intéressantes, généralement pertinentes, parfois anecdotiques ou trompeuses, elles feront en tout cas sans aucun doute le bonheur des amoureux des chiffres. Si ça vous amuse, allez revoir le même bilan la saison dernière à des fins de comparaisons (même si la pandémie les complique). Et si vous voulez d’autres détails ou préférez les tableaux, voyez les statistiques complètes ici.

TENDANCES GÉNÉRALES

  • En 2021, Montréal a disputé 37 rencontres officielles. La tendance est légèrement positive, avec 14 victoires, 12 défaites et 11 nuls. Idem pour la différence de buts : 50 pour, 45 contre.
  • Malgré l’exil forcé du début de saison, le bilan “à la maison” est bon, avec 10 victoires, 4 défaites et 4 nuls - comprenant les rencontres dans les domiciles temporaires aux États-Unis.
  • En revanche, gagner en déplacement fut plus difficile : il n’y a qu’en 2012 et 2014 que l’équipe avait fait pire que les 3 succès en MLS sur le terrain de l’adversaire.
  • L’équipe n’avait plus marqué 5 buts à domicile (le 17 juillet face à Cininnati) depuis le 23 juillet 2016 contre Philadelphie ; et elle attendait d’en inscrire 4 en déplacement (le 15 septembre à Orlando) depuis le 5 mai 2018 à New England.
  • La défaite 1-2 s’est produite à 5 reprises : ce fut le score le plus fréquent, suivi par la défaite 0-1 et les nuls 0-0 et 1-1 (4 fois chacun).
  • En tout, il y eut 13 scores différents : seuls la victoire 5-4 et la défaite 1-4 ne se sont produits qu’une fois.
  • Hormis la défaite 2-0 à Vancouver, Montréal n’a jamais été battu par plus d’un but d’écart en déplacement.
  • En dehors des 4 nuls blancs, Montréal a ouvert la marque à 18 reprises, remportant simplement la moitié de ces duels, pour 3 défaites et 6 nuls. Lors des 15 rencontres où il a encaissé le premier but, il s’est avoué vaincu à 9 reprises, pour 5 victoires et 1 partage.
  • La différence s’est souvent faite en deuxième mi-temps… équitablement : lors de 21 des 37 rencontres, les deux équipes étaient à égalité au repos. Cela s’est conclu sur 7 victoires de Montréal, 7 de l’adversaire et 7 nuls !
  • À domicile, les hommes de Wilfried Nancy n’ont jamais perdu en rentrant au vestiaire avec une avance… ce qui n’est toutefois arrivé que lors de 4 rencontres. Tendance à la fois inverse et identique à l’extérieur : 0 victoire en étant mené au repos… ce qui ne s’est produit que 4 fois.
  • Ils jouaient visiblement avec les nerfs de leurs adversaires, qui ont écopé en tout de 77 cartons jaunes (un record depuis l’arrivée du club en MLS) et 6 rouges (un record depuis 2012) ; deux équipes adverses ont aussi reçu cinq avertissements lors du même match, ce qui n’était plus arrivé depuis les 6 de Salt Lake en 2017.

SÉRIES

  • Le premier match au stade Saputo, la victoire 5-4 contre Cininnati, était le dernier d’une série de 6 rencontres sans défaite
  • Le match suivant, lors duquel Montréal a été battu 1-0 à New York City, ouvrait une série de 5 rencontres consécutives sans victoire
  • À domicile, ou plutôt “à domiciles”, Montréal a été invaincu lors de 7 rencontres consécutives entre le 23 juin et le 27 août ; quatre d’entre elles ont eu lieu au stade Saputo
  • 7, c’est aussi la série de sorties sans victoire sur les terrains adverses, du nul à Nashville le 26 juin à celui sur le même score à Philadelphie le 21 août
  • Du 16 au 27 octobre, Montréal a disputé 4 duels… et lors de chacun d’entre eux, les deux équipes étaient à égalité à l’issue des 90 minutes
  • Fait cocasse : la plus longue période sans marquer de but est de 273 minutes (du 23 octobre au 3 novembre)… soit le même total que la plus période sans encaisser (du 22 mai au 26 juin)

LES JOUEURS

  • Aucun joueur n’a participé aux 37 rencontres ; Mihailovic fut sur le terrain lors de 35 d’entre elles, dont 33 en tant que titulaire, autant que Camacho qui, lui, n’est monté qu’une fois au jeu
  • Avec respectivement 2944 et 2886 minutes sur le terrain, le Français et l’Américain sont de loin les deux joueurs les plus utilisés ; derrière, Miller et Wanyama flirtent avec les 2500 minutes
  • 28 joueurs différents ont été utilisés ; parmi eux, seuls Ballou Tabla n’a jamais été sur le terrain au coup d’envoi
  • Six joueurs dans le noyau à un moment ou l’autre de la saison n’ont pas disputé la moindre minute : Binks, Assi, Kone, Saliba, Sirois et Thorkelsson
  • Dixième et onzième joueur les plus utilisés, Pantemis et Struna ont respectivement pris part à 18 et 19 rencontres, soit bien moins que Bassong (29), Hamdi (26), Ibrahim (28) et Johnsen (28), qui ont pourtant passé beaucoup moins de temps sur le terrain
  • De ces 28 rencontres… Hamdi n’en a disputé aucune d’un bout à l’autre ! Idem pour Lappalainen en 18 présences, Miljevic en 7 et, forcément, Ballou en 4
  • Johnsen, avec 18 montées au jeu, et Ibrahim, 18, peuvent être considérés comme les jokers de luxe de Wilfried Nancy cette saison
  • Les trois gardiens Diop, Pantemis et Breza sont les seuls à avoir disputé l’intégralité des rencontres qu’ils ont commencées. Wanyama n’a jamais été remplacé non plus… mais il a été exclu contre Atlanta.
  • Avec 8 cartons jaunes, Wanyama a été le joueur le plus averti ; c’est autant que Binks la saison dernière, mais sinon, il faut remonter à Dzemaili en 2017 pour en voir plus ; cela dit, c’est la sixième saison de suite qu’aucun Montréalais ne se voit montrer 10 avertissements.
  • Quand au joueur le plus souvent exclu, il s’agit de Camacho, qui a subi ce sort trois fois : ce n’était plus arrivé depuis… Braz et Pesoli en 2008 !
  • Illustration de la fin de saison à bout de souffle : 18 joueurs différents ont été titulaires lors des 7 derniers matches de championnat !

LES BUTS

  • 17 joueurs différents ont trouvé le fond des filets, un sommet depuis les 19 de 2015.
  • Auteur de 9 buts, Quioto termine meilleur buteur de l’équipe pour la deuxième saison de suite ; il devance Toye et ses 7 réalisations. C’est la première fois depuis 2012 qu’aucun montréalais ne trouve au moins 10 fois le fond des filets toutes compétitions confondues.
  • Avec un but toutes les 49 minutes, Ballou a été de loin le joueur le plus efficace ; bonne moyenne aussi pour Miljevic, qui a marqué en moyenne toutes les 122 minutes. Bémol : ils n’ont inscrit que deux buts chacun.
  • Parmi les joueurs les plus utilisés, Toye, avec un but toutes les 127 minutes, et Quioto, avec un but toutes les 146 minutes, ont un ratio impressionnant : il faut remonter aux 10 buts de Jackson-Hamel en 2017 pour trouver mieux.
  • Le nombre de fois où Montréal est arrivé au bout des 90 minutes sans marquer est identique à celui où il y est arrivé sans encaisser : 10.
  • Au total, les supporters montréalais ont vu 95 buts, soit une moyenne de 2,57 par match, la plus basse depuis que le club est en MLS.
  • Cela dit, la principale responsable ne peinera personne : une défense solide qui n’a encaissé en moyenne que toutes les 74 minutes ; le record de Montréal depuis son arrivée en MLS était de 65 en 2013, une différence de taille !
  • Certains trouveront cela paradoxal, mais la défense a été plus solide à l’extérieur (un but encaissé toutes les 78 minutes) qu’à domicile (71), même si évidemment cette statistique est biaisée par l’exil forcé.
  • Le but le plus précoce de la saison a aussi été le premier : celui inscrit dès la troisième minute contre Toronto lors du match inaugural de la saison.
  • Quant au but encaissé le plus rapidement, il était précurseur d’un match de folie, puisque c’est celui de Cincinnati le 17 juillet lors du… premier match au stade Saputo.
  • Débuts en mode mineur ? Les hommes de Wilfried Nancy n’ont marqué que trois buts durant le premier quart d’heure ! Ce sont les deux derniers, avec respectivement 12 et 10 buts, qui ont été les plus prolifiques.
  • Débuts en mode solide ? En déplacement en tout cas, où Montréal n’a encaissé aucun but avant la… 27e minute ! C’était en coupe, à Halifax. En championnat, ça ne s’est produit que deux minutes plus tard, à New York City et à New England.
  • Le graphique des buts encaissés par quart d’heure dessine un escalier, culminant avec 12 dans le dernier. Fait intéressant : 5 d’entre eux ont été encaissés le 29 septembre ou après. Alors, difficile fins de match… ou fin de saison ?

Les bilans de la saison 2021 sur ImpactSoccer.com
1. Le bilan du club
2. Les joueurs sous la loupe
3. Aperçu général de la saison
Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email

Calendrier

Prochain match

New York City - Montréal
Samedi 29 janvier, 12h00

Dernier match

Montréal - Toronto1-0
Dimanche 21 novembre, 13h00

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Columbus00
  2. Chicago00
  3. Dallas00
  4. New York00
  5. New England00
  6. DC United00
  7. San José00
  8. Kansas City00
  9. Salt Lake00
10. LA Galaxy00
11. Houston00
12. Colorado00
13. Toronto00
14. Seattle00
15. MONTRÉAL00
16. Philadelphie00
17. Minnesota00
18. Orlando00
19. Portland00
20. Vancouver00
21. New York City00
22. Cincinnati00
23. Atlanta00
24. Los Angeles FC00
25. Nashville00
26. Miami00
27. Austin00
28. Charlotte00
► Classements complets

En direct du forum

21h01 - Éliminatoires Coupe du monde 2022 (zone Concacaf) par MadMax

24/1 - CAN2021 par imfc132

24/1 - Petite nouveauté sur le site par Matheo

21/1 - Liste des anciens de l'Impact par imfc132

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Recherche

Écoutez Coup Franc

Buteurs 2021

 Quioto
 Toye
 Torres
 Mihailovic
 Ibrahim
 Camacho
 Tabla
 Miljevic
 Hamdi
 Choinière
 Johnsen
 Brault-Guillard
 Wanyama
 Struna
 Piette
 Lappalainen
 Miller
► Toutes les stats

Transferts

ARRIVÉES

Johnston (Nashville), Yao (Cavalry FC), Corbo (Bologne), Ferdinand (Ottawa), Rea (Valour FC)

DÉPARTS

Camacho (Fin de contrat), Bayiha (?), Tabla (?), Kizza (?), Maciel (?), Struna (?)

► Détails

Quiz

Lors de la «fusillade» en demi-finale contre Los Angeles en 1994, qui a inscrit le but qui a permis à Montréal d’atteindre la finale ?

  • Lloyd Barker
  • Patrick Diotte
  • Rudy Doliscat
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com