45 bonnes minutes sans but et puis plus rien

Impact Montréal - New England Revolution 0-0 – Match de championnat (phase classique) joué le 18/05/2019

 Impact de Montréal
MONTRÉAL : Bush, Brault-Guillard, Diallo, Raitala, Lovitz, Piette, Taïder, Shome, Choinière (66e Piatti), Okwonkwo (74e Jackson-Hamel), Urruti

NEW ENGLAND : Turner, Farrell, Anibaba, Castillo (35e Jones), Bunbury (90e Zahibo), Fagundez (60e Buchanan), Bye, Agudelo, Gil, Caicedo, Penilla

ARBITRE : M. Touchan

AVERTISSEMENTS : Caicedo, Farrell, Agudelo, Piatti, Shome, Brault-Guillard, Piette


Tenu en échec 0-0 par New England, Montréal peut se satisfaire du retour de Piatti et se féliciter de sa première mi-temps, riche en occasions. Si l’absence d’un finisseur s’est alors fait sentir face à une équipe qui ne montrait rien, l’Impact s’est ensuite mis à la hauteur de son adversaire pour 45 dernières minutes d’une rare faiblesse.

Plusieurs retours étaient notables au moment de l’annonce des compos. Le plus attendu : celui de Piatti, sur le banc. Peut-être le plus surprenant : le retour de Choinière parmi les titulaires. Et celui qui était prévisible : le retour du 4-3-3, avec Okwonkwo titulaire à droite devant Brault-Guillard et Shome préféré à Azira dans l’entrejeu.

Les trois derniers titulaires cités ne le sont pas par hasard : tout, ou presque, est passé de leur côté en première mi-temps. À un point tel que Caicedo, l’arrière gauche visiteur, est sorti après 35 minutes ! Si ce scénario se dessinait déjà pendant le premier quart d’heure, où Taïder faisait déjà preuve de son volume de jeu des meilleurs jours, le match tirait en longueur…

C’était quand même déjà sur le flanc droit qu’il y avait le plus d’activité, et personne n’a été surpris de voir la première action dangereuse y prendre sa source. Ce fut loin d’être la dernière… Shome, monté très haut avec le ballon, l’a donné à Urruti qui avait deux options de passe mais aussi la possibilité de tirer, qu’il a choisie, mais son envoi était bien trop croisé.

Les rares moments où New England a semblé un peu à l’aise, c’est quand il pouvait poser son jeu calmement. Ce que Montréal ne le laissait évidemment pas faire. Dès que les prises de décision devaient être rapides, les visiteurs tombaient dans la précipitation et le jeu brouillon. À l’image d’une très mauvaise passe latérale dans l’entrejeu interceptée par Brault-Guillard qui est monté balle au pied et vu une fenêtre de tir : son envoi est passé peu à l’extérieur du poteau droit de Turner.

Il est quand même arrivé, à de rares occasions, que les visiteurs puissent se mettre en position dangereuse. Comme lors d’une montée très haut sur la gauche de Castillo suivie d’une passe en retrait à Bunbury, qui était hors du rectangle : son tir était bien trop mou et droit sur Bush, mais vu la prestation de ses couleurs, c’est quand même un de leurs faits saillants offensifs…

Après cet intermède, le festival du flanc droit montréalais pouvait se poursuivre. Recevant un bon ballon, Okwonkwo a enchaîné quelques gestes techniques pour rentrer au cœur du rectangle et tenter sa chance, mais son tir s’est envolé. Toujours du même côté, deux minutes plus tard, le Nigérian a centré pour Taïder qui avait bien plongé dans l’espace mais n’était pas dans un équilibre des plus simples pour réussir sa reprise : il est parvenu à la cadrer, mais pas à lui donner suffisamment de puissance pour inquiéter Turner.

Si Shome allait de temps à autre prêter main forte offensivement sur l’aile droite, il permettait aussi, voire surtout, à ses équipiers occupant ce flanc de briller en jouant parfaitement un rôle de relais vers eux. Et pas seulement, comme l’a illustré une brillante passe en profondeur vers Urruti, lancé seul vers Turner à la limite du hors-jeu. L’Argentin a glissé le ballon hors de portée du gardien mais Anibaba est revenu dare-dare pour sauver juste devant la ligne. Il faut aussi voir ce que dit le ralenti et ce qu’aurait dit la VAR…

À peine monté au jeu, le nouvel arrière gauche, Jones, s’est mis en valeur grâce à sa puissance et un gros effort qui lui a permis de dépasser Diallo le long de la ligne de touche puis d’entrer dans le rectangle, où c’est alors sa mauvaise prise de décision qui a pris le dessus, puisqu’il a tiré droit sur Bush en étant à bout de course alors qu’il avait des coéquipiers disponibles.

Le nouveau venu a toutefois dû rapidement assurer ses arrières, avec aussi peu de succès que son prédécesseur. Ainsi, Brault-Guillard a pu envoyer un centre au deuxième poteau où Turner a dû cueillir le ballon devant Taïder. Et un autre (!) centre de la droite n’a pu être exploité ni par Urruti ni par Choinière mais, après un rebond assez haut, est arrivé à Taïder dont la demi-volée est passée au-dessus.

Évidemment, certaines choses ont été remises en place dans le vestiaire visiteur au repos. Si ça se reflétait quelque peu sur le terrain, on notait surtout beaucoup plus de relâchement dans le chef des joueurs de l’Impact, qui semblaient attendre la montée de Piatti pour débloquer la rencontre.

Sauf que ce laisser-aller s’est rapidement traduit dans le rectangle, où Gil a pu s’emparer du ballon en position très dangereuse. Heureusement, Piette est revenu : s’il a pu l’empêcher de passer, son adversaire, grâce à quelques arabesques, a réussi à tirer d’un angle très réduit, fermé par Bush qui a dévié le ballon en corner.

Il a fallu attendre l’heure de jeu pour voir le premier (simili) danger montréalais de la deuxième mi-temps… venu du flanc droit : cette fois, Urruti était allé y donner un coup de main et, après s’être débarrassé de Jones, a glissé le ballon vers Shome : au cœur du rectangle, il a tenté un centre un force mal ajusté et inexploitable.

Hormis une action confuse venue d’un centre de Bunbury côté droit, dévié en corner alors que Bush et un attaquant visiteur allaient au duel, il n’y a eu strictement aucun danger par la suite, malgré la montée au jeu de Piatti, sous une ovation debout.

À un quart d’heure du terme, il y avait quand même une raison de reprendre espoir : l’endurance catastrophique des visiteurs. Non seulement ils n’ont jamais marqué en fin de match cette saison, mais ils ont en outre encaissé douze buts durant ce laps de temps… soit deux fois plus que Colorado, deuxième plus mauvais élève de la compétition ! Allait-on assister à un nouvel effondrement ?

Le seul effondrement qu’on a constaté est celui, déjà bien entamé, de la créativité et du jeu offensif de l’Impact, incapable de menacer un tant soit peu une défense qui étale pourtant d’énormes carences semaine après semaine. Tout juste y a-t-il eu dans les arrêts de jeu un long ballon bien dévié par Jackson-Hamel dans la course de Shome, qui a toutefois raté son contrôle.

L’Impact peut évidemment pleurer deux points perdus. Il aurait dû mener - méritoirement - à la pause. Il a eu sept occasions en première mi-temps, dont six venues du flanc droit, en valeur tant grâce à ses propres mérites qu’aux faiblesses adverses. Urruti n’a été à la finition que d’une seule d’entre elles, en recevant une passe au sol à l’entrée du grand rectangle. Et ça, c’est le symptôme d’un problème récurrent : devant, l’Impact manque de présence dans le jeu aérien et dans le petit rectangle. On a compris que ce n’était pas la tasse de thé de l’Argentin, mais les adversaires aussi.

Avec une domination aussi nette que durant les 45 premières minutes, et autant d’occasions, on aurait dû avoir l’impression que l’adversaire était sur les rotules. Et quand celui-ci est aussi peu endurant que New England, ça aurait dû contribuer à le faire craquer plus tard, si la différence n’était alors pas faite. D’autant que les visiteurs ne montraient rien. Sauf qu’après la pause, ce fut le lot des deux équipes…

On peut s’attendre à un match bien différent la semaine prochaine au Los Angeles FC. La meilleure nouvelle est peut-être que les yeux seront alors davantage rivés vers la défense, qui a souvent, elle, répondu aux attentes.

Calendrier

Prochain match

Toronto - Montréal
Samedi 24 août, 19h30

Dernier match

Montréal - Dallas3-3
Samedi 17 août, 19h30

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Los Angeles FC2558
  2. Atlanta2645
  3. Philadelphie2745
  4. Minnesota2642
  5. LA Galaxy2641
  6. New York City2441
  7. Salt Lake2640
  8. Seattle2640
  9. DC United2739
10. New York2638
11. San José2538
12. Portland2537
13. Dallas2737
14. New England2635
15. MONTRÉAL2734
16. Toronto2634
17. Orlando2734
18. Chicago2833
19. Houston2631
20. Kansas City2631
21. Colorado2627
22. Columbus2727
23. Vancouver2727
24. FC Cincinnati2618
► Classements complets

En direct du forum

20h06 - Wilmer Cabrera - nouveau coach par Bxl Boy

17h09 - Montréal - Dallas : samedi 17 août, 19h30 par Y

14h16 - Mercato été 2019 par Kleinjj

20/8 - Émission Coup Franc... la revoilà ! par Bxl Boy

19/8 - Chicago - Montréal : l'homme de la saison par Bxl Boy

19/8 - Montréal - Dallas : l'homme de la saison par gbagrami

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Écoutez Coup Franc

Buteurs

 Taïder10 
 Okwonkwo
 Piatti
 Jackson-Hamel
 Lappalainen
 Diallo
 Browne
 Urruti
 Sagna
 Novillo
 Camacho
 Shome
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 29 matches

1. Piette
2. Okwonkwo
3. Taïder
4. Urruti
5. Diallo

► Détails

Quiz

Combien de défaites consécutives en championnat Montréal a-t-il concédé en juillet et août 2014 ?

  • 5
  • 6
  • 7
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com