Propre et sans forcer

Impact Montréal - San Jose Earthquakes 2-0 – Match de championnat (phase classique) joué le 14/07/2018

 Impact Media
MONTRÉAL : Bush, Duvall (63e Petrasso), Camacho, Raitala, Lovitz, Piette, Taïder, Krolicki, Silva, Piatti, Mancosu (72e Vargas)

SAN JOSÉ : Tarbell, Salinas, Cummings, Jungwirth, Lima, Godoy (41e Alashe, 46e Ockford), Yueill, Wondolowski, Vako, Hyka (77e Thompson), Hoesen

ARBITRE : M. Dickerson

AVERTISSEMENTS : Godoy, Krolicki, Lima, Silva, Wondolowski

LES BUTS : 8e Taïder (1-0), 74e Piatti (2-0)


Une ouverture du score rapide, une bataille de l’entrejeu largement remportée, une bonne maîtrise défensive lors des temps forts adverses : sans être spectaculaire, Montréal a proprement disposé 2-0 d’une équipe de San José qui nous a offert quelques scènes surréalistes en bord de terrain.

Tout a commencé on ne peut mieux pour Montréal. On jouait depuis moins de huit minutes que l’équipe nous offrait une superbe combinaison de passes dans des petites espaces. Mancosu et Piatti, légèrement décalés sur la gauche (mais quand même bien dans l’axe), ont parfaitement préparé le terrain avant que l’Argentin ne glisse une courte passe à Taïder qui, lui, s’était bien infiltré devant le but. L’Alégrien a enchaîné un contrôle désorientant son défenseur et une frappe immédiate pour battre Tarbell, seul rempart qu’il restait face à lui (1-0).

De quoi donner confiance aux joueurs locaux, qui ont largement contrôlé les débats en début de match et, surtout, étaient les plus menaçants. Un centre de la droite un peu long est arrivé de l’autre côté du terrain à Piatti qui est rentré dans le jeu, s’est mis sur son pied droit et a tenté sa chance : Tarbell semblait bien sur le ballon mais Jungwirth s’est jeté pour dégager en corner. Sur ce dernier, le ballon est resté dans les rangs de Montréal jusqu’à ce que Lovitz envoie un centre repris dans les airs, hors-cadre, par Mancosu.

Si Montréal dominait, San José n’était pas venu avec les mêmes intentions que Colorado une semaine plus tôt. Les visiteurs se montraient joueurs, n’hésitaient pas à tenter de porter le ballon haut sur le terrain, à envoyer du monde dans le tiers défensif de l’Impact. Sans succès.

Il faut dire que la bataille de l’entrejeu était largement gagnée par Montréal. Face à un Piatti vif comme dans ses bons joueurs et à un Taïder littéralement déchaîné (et pas seulement en raison de son but) et très agressif dans le bon sens du terme, il y avait notamment Godoy, complètement noyé. Ce contraste était le plus frappant pour illustrer que l’équipe qui avait joué en milieu de semaine n’était pas celle qui semblait dépassée physiquement… D’ailleurs, Godoy a été remplacé avant même la mi-temps.

Au milieu de la première mi-temps, un coup franc bourré d’effet de Taïder a failli être repris par les deux défenseurs centraux de Montréal, qui se sont jetés et sont passés près du ballon sans y toucher. Quant au ballon, il est lui-même passé près du but, sans y rentrer.

Il a fallu attendre une demi-heure pour voir San José se montrer menaçant pour la première fois. Un coup franc côté droit arrivait dans le rectangle où Duvall le dégageait de la tête en direction de Jungwirth qui a tenté sa chance de loin : un tir à côté, sans véritable danger.

Sauf que la manière de contrôler le match de l’Impact commençait à se transformer en facilité. L’équipe n’a pas créé la moindre occasion lors de la seconde moitié de la première mi-temps, même si elle monopolisait le ballon la plupart du temps. Il n’y avait quand même qu’un but d’écart…

Pas besoin d’attendre le discours de la mi-temps pour les réveiller : dans les instants précédant la pause, les visiteurs se sont chargés de leur assener deux avertissements. Sans frais, heureusement. À la source du premier, une attaque légèrement décalée sur la gauche lors de laquelle Vako a servi de relais à Hyka qui a pu avancer et envoyer un tir légèrement dévié et un peu trop croisé. Sur le corner, l’Impact a eu du mal à se dégager jusqu’à ce que le ballon ne soit glissé sur la gauche du petit rectangle vers Hyka qui a buté sur Bush sorti à sa rencontre.

La deuxième mi-temps a commencé de façon on ne peut plus particulière. Alors qu’on attendait que l’arbitre la lance, les visiteurs procédèrent à un changement. Ockford, en bord de terrain, attendait patiemment et la stupeur a jailli quand l’homme au panneau a brandi le numéro d’Alashe, monté juste avant le repos ! S’il est sorti sans rechigner, le milieu défensif a explosé de colère en se rendant au banc ! Ce qui peut se comprendre…

Mais son équipe n’était pas démobilisée. Au contraire, dès la reprise, San José a pris le contrôle des débats face à un Impact beaucoup plus attentiste. Sans toutefois arriver à déjouer la mise en place défensive des hommes de Rémi Garde ni à menacer Bush puisque hormis un tir de loin de Vako, au-dessus, on n’a rien vu de bien dangereux.

Et quand à l’heure de jeu, on a vu un tir de loin, au-dessus, de Piatti, on s’est dit que c’était une rare incursion de l’Impact dans le camp adverse… et qu’il fallait que ça change. Le danger se précisa deux minutes plus tard suite à un centre au sol de Duvall sur lequel Tarbell se jeta, droit devant lui, mais rata sa sortie et repoussa le ballon vers Piatti qui a tenté de profiter du fait que le gardien avait délaissé son but, mais le joueur désigné a trop croisé son tir.

C’était le signal d’un rééquilibrage des échanges. Ou plutôt, d’un équilibrage car jusque-là, le match pouvait être divisé en moments distincts lors desquels une des deux équipes prenait bien plus l’initiative que l’autre.

Si plus personne ne dominait, ne monopolisait le ballon ou ne s’installait résolument dans le camp adverse, les occasions, elles, penchaient toutes du même côté : pour Montréal. Il y eut notamment un envoi lointain de Lovitz, dont l’initiative pouvait tout aussi bien être un tir, trop croisé, ou une passe très tendue vers Mancosu qui n’a pas touché au ballon.

L’écart n’était toujours que d’un but, et San José a déjà montré qu’en fin de match, il pouvait pousser. Un but est si vite arrivé… Valait donc mieux se mettre à l’abri et c’est ce qui est arrivé à un quart d’heure du terme, lors d’un moment de laxisme défensif des visiteurs. Ils ont laissé Silva manœuvrer dans l’axe et oublié de surveiller Piatti. Erreur doublement fatale, puisque l’Uruguayen a glissé le ballon à son partenaire qui a eu tout le temps de viser le coin du but de Tarbell, incapable d’intervenir (2-0).

Même si le match semblait joué, San José continuait d’y croire et d’attaquer, ce qui est tout à son honneur. Il faillit même marquer un magnifique but quand un très beau travail de Salinas sur la gauche fut suivi d’un centre repris d’une talonnade aérienne par Vako, vraiment mal tenu à hauteur du point de penalty : Bush a regardé le ballon passer à côté de son but.

Mais défensivement, Montréal a bien géré sa fin de match, ne concédant pas grand-chose de bien plus dangereux que des corners, qu’il a bien négociés.

Au coup de sifflet final, la victoire était difficilement discutable. De quoi ranger aux oubliettes la mésaventure de mercredi à New York City, et prendre trois nouveaux points précieux. Les joueurs retrouveront leurs supporters dès mercredi, lors de la visite de Vancouver en demi-finale de la Coupe du Canada.

Calendrier

Prochain match

Montréal - Chicago
Samedi 18 août, 19h30

Dernier match

Salt Lake - Montréal1-1
Samedi 11 août, 22h00

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Atlanta2448
  2. New York2347
  3. New York City2447
  4. Dallas2342
  5. Kansas City2339
  6. Columbus2439
  7. Portland2137
  8. LA Galaxy2436
  9. Los Angeles FC2336
10. Salt Lake2435
11. Vancouver2433
12. Seattle2332
13. Philadelphie2330
14. MONTRÉAL2530
15. Minnesota2429
16. New England2329
17. Houston2327
18. Orlando2423
19. Toronto2323
20. Chicago2523
21. Colorado2323
22. DC United2021
23. San José2316
► Classements complets

En direct du forum

22h48 - Bacary Sagna par Pouchkine

14/8 - MLS - saison 2018 par Pouchkine

14/8 - Selection canadienne par penz

13/8 - Salt Lake - Montréal : samedi 11 août, 22h00 par Citlec

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Nouvelles de la MLS

Buteurs

 Piatti11 
 Taïder
 Vargas
 Mancosu
 Silva
 Jackson-Hamel
 Edwards
 Raitala
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 26 matches

1. Fanni
2. Piatti
3. Taïder
4. Piette
5. Silva

► Détails

Quiz

Quand Blerim Dzemaili est-il arrivé à Montréal ?

  • Comme prévu, au début de l'été 2017
  • Jamais
  • Quelques semaines plus tôt que prévu, car Bologne s'était sauvé en Italie et la période des transferts en MLS était encore ouverte
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com