Soulagement, mais pas seulement

Impact Montréal - Houston Dynamo 1-0 – Match de championnat (phase classique) joué le 02/06/2018

 Impact Media
MONTRÉAL : Bush, Duvall, Fanni, Raitala, Lovitz, Piette, Taïder, Vargas (62e Krolicki), Edwards. Piatti, Jackson-Hamel (75e Silva)

HOUSTON : Willis, Lundqvist, K. Garcia, Leonardo, Beasley, B. Garcia, Gil (62e Manotas), Bird, Alvarez (58e Quioto), Rodriguez, Elis (80e Martinez)

ARBITRE : M. Sibiga

AVERTISSEMENTS : Elis, Gil, Edwards, Lundqvist, Martinez

LES BUTS : 44e Vargas


Vainqueur 1-0 contre Houston, Montréal a mis fin à son silence offensif et remporté une victoire attendue avec impatience et perçue avec soulagement. Vargas a inscrit l’unique but d’une rencontre pauvre en occasions mais pas désagréable à regarder pour autant, lors de laquelle les hommes de Rémi Garde ont très bien défendu face à une des attaques aux qualités les plus variées du championnat.

On avait entendu cette semaine que Camacho serait apte à épauler Fanni dans l’axe de la défense, mais ce n’était apparemment pas le cas puisqu’il commençait sur le banc, où l’on retrouvait également Silva, relayé par Vargas poste pour poste. En pointe, Jackson-Hamel était préféré à Mancosu.

Le début de rencontre fut un très long round d’observation, entre des visiteurs qui étudiaient leur adversaire et un IMFC bien intentionné mais prudent avant tout. Plus souvent maître du ballon, il pouvait compter sur ses arrières, Fanni et Raitala repoussant les assauts adverses. Mais ils ne pouvaient pas tout faire non plus : après avoir remporté son duel avec Elis sur un long ballon, le Finlandais eut la mauvaise surprise de voir Gil complètement oublié avoir tout le loisir de tirer de loin. Heureusement, c’était hors-cadre.

Après une petite vingtaine de minutes, le match s’anima soudainement, et cela partit dans tous les sens. Bush causa d’abord une énorme frayeur à tout le stade en s’envolant pour repousser un centre de Rodriguez mais en manquant complètement sa sortie : coup de chance, Elis était un rien trop court pour prolonger le ballon dans le but.

Sur le contre, Jackson-Hamel se retrouva seul contre deux défenseurs. Se débrouillant comme il pouvait, il força un corner - il pouvait difficilement faire mieux. Un coup de coin que les visiteurs eurent toutes les peines du monde à dégager, ce dont aurait pu profiter Piatti dont la frappe puissante et travaillée de l’extérieur du rectangle heurta le dessous de la transversale avant de s’écraser sur la ligne (on vit même de la chaux voler).

Ce milieu de première mi-temps allait d’un côté à l’autre du terrain, avec deux équipes qui alternaient jeu court et long, temps passé dans le camp adverse ou à défendre - souvent aussi en fonction de la manière dont jouait l’adversaire. Cela rendait la rencontre divertissante. Avec, évidemment, quelques occasions à la clef. Comme cette accélération de Lundqvist sur la droite, suivie d’un tir dangereux mais trop croisé. Ou ce long ballon vers Piatti, légèrement décalé sur la gauche, qui a pris K. Garcia de vitesse mais a été arrêté par une bonne sortie de Willis dans ses pieds.

Après un tir croqué d’Elis, lancé seul face à Bush par Alvarez, les occasions se sont raréfiées. Néanmoins, les débats étaient agréables à suivre, et le danger n’était quand même jamais bien loin. Il faut dire que d’un côté, Montréal voulait offrir du jeu positif à son public et un visage offensif, sans évidemment oublier de contrer quand il en avait l’occasion – et on sait à quel point il peut être menaçant dans ces circonstances. De l’autre, une équipe texane qui, depuis le début de la saison, a démontré des qualités tant pour poser son jeu que pour mener des attaques dévastatrices en peu de temps après avoir récupéré le ballon.

Et puis, il y a ces fins de première mi-temps, lors desquelles Montréal avait par exemple bâti ses succès à domicile contre Toronto et New England. Un moment du match qui cette année a, en revanche, vu la défense devant Willis craquer à quelques reprises. Et ce fut encore le cas ce samedi. À une minute du repos, servi par Piette, Jackson-Hamel mit l’effort nécessaire pour gagner avec insistance un duel qui ne lui permit pas de garder le ballon mais le laissa dans une zone où Edwards, qui avait bien suivi, put s’en emparer pour se retrouver face à Willis. Le gardien eut le dernier mot.

Mais il ne put que repousser le ballon vers Beasley, dont le dégagement fut indigne d’un joueur de son expérience : droit sur Piette, à une trentaine de mètres du but. Le médian défensif renvoya immédiatement le ballon dans l’autre sens, dans les pieds de Vargas qui n’hésita pas et propulsa une frappe de loin qui est allée se loger ni une ni deux au fond des filets (1-0).

Mené au score, Houston sortait des vestiaires avec d’autres obligations. Mais le match ne changeait pas tellement de physionomie : équilibré, sans longue période de domination des deux équipes, qui essayaient d’apporter le danger en construisant ou en contrant, mais n’arrivaient pas à concrétiser leurs intentions en occasions. Il faut reconnaître que c’était un peu moins agréable à regarder qu’avant la pause.

Houston a bien essayé d’appuyer sur le champignon par moments. Notamment aux alentours de l’heure de jeu. Avec d’abord une occasion : un long ballon vers Elis, qui a servi de relais pour Rodriguez dont le tir d’un angle fermé est passé au-dessus. Ensuite avec la montée de gros canons, Quioto et Manotas, qui laissaient entrevoir les intentions très offensives des visiteurs.

Et dans un premier temps, la menace monta d’un cran. Avec notamment Quioto, qui n’a pas tardé à faire des ravages sur son flanc droit. Sur un de ses centres au sol, Raitala a dû se jeter pour empêcher Elis, derrière lui, de conclure, mais il n’a pas pu éviter d’envoyer le ballon en direction du cadre, obligeant Bush à le repousser.

Néanmoins, les pétards étaient souvent mouillés. Le match demeurait équilibré, mais baissait en qualité au fil des minutes. En qualité offensive surtout, car les défenses, elles, ne se laissaient pas surprendre. On enchaînait ainsi, de part et d’autre, les centres repoussés, les ballons contrés ou les passes potentiellement dangereuses mais imprécises.

Même en fin de match, Houston ne put semer la panique grâce à un rush final. Le fait d’avoir joué mercredi à Salt Lake ne les a pas aidés, certes… Les dernières minutes furent ainsi davantage propices à un 2-0 qu’à une égalisation avec, principalement, un tir de loin de Taïder à côté ou un duel dans le rectangle entre Piatti et Leonardo qui retint son adversaire par le maillot sans que l’arbitre ne juge bon de désigner le point de penalty.

Au coup de sifflet final, le stade pouvait jubiler : sans faire preuve d’une créativité bien supérieure à celle de ses dernières sorties, Montréal a mis fin à sa disette offensive et a remporté trois points ô combien nécessaires pour le moral. Autant que la victoire, on soulignera la prestation défensive solide face à un adversaire certes fatigué mais dont l’attaque fait preuve cette saison d’efficacité dans les situations les plus variées : quand le danger peut venir de partout, il est évidemment plus difficile à contenir.

La thématique texane se poursuivra lors du prochain match, un déplacement à Dallas qui ne risque pas d’être de tout repos, sur les terres d’un adversaire quasiment invincible cette saison, et probablement sous la canicule. Le thermomètre du moral y sera-t-il lui aussi à la hausse ?

Calendrier

Prochain match

New England - Montréal
Dimanche 28 octobre, 16h30

Dernier match

Montréal - Toronto2-0
Dimanche 21 octobre, 15h00

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Atlanta3369
  2. New York3368
  3. Dallas3257
  4. Los Angeles FC3256
  5. Kansas City3256
  6. Seattle3253
  7. New York City3353
  8. Portland3251
  9. Philadelphie3350
10. DC United3350
11. Salt Lake3349
12. Columbus3348
13. MONTRÉAL3346
14. LA Galaxy3245
15. Vancouver3243
16. New England3338
17. Minnesota3236
18. Houston3235
19. Toronto3333
20. Chicago3331
21. Orlando3328
22. Colorado3227
23. San José3220
► Classements complets

En direct du forum

14h20 - Montréal - Toronto : l'homme de la saison par loupdogg

6h10 - MLS - saison 2018 par flying_dutchman

5h04 - "Hémorragie financière" pour l'IMFC par imfc132

23h55 - Montréal - Toronto : dimanche 21 octobre, 15h00 par Gabegeh

19/10 - Match à déterminer par Frankinho

18/10 - Montréal - Columbus : l'homme de la saison par Bxl Boy

18/10 - Selection canadienne par gold

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Nouvelles de la MLS

Buteurs

 Piatti16 
 Taïder
 Silva
 Vargas
 Mancosu
 Jackson-Hamel
 Edwards
 Amarikwa
 Camacho
 Sagna
 Lovitz
 Raitala
 Fanni
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 34 matches

1. Fanni
2. Piatti
3. Silva
4. Taïder
5. Bush

► Détails

Quiz

Combien de joueurs parmi les 11 qui ont entamé la finale 1994 ont joué pour Montréal en 1995 ?

  • 5
  • 8
  • 11
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com