Le retour du bon vieux scénario, dans lequel ont joué quelques bons nouveaux

DC United - Impact Montréal 0-1 – Match de championnat (phase classique) joué le 06/05/2017

DC UNITED : Hamid, Franklin, Opare, Boswell, Kemp, Jeffrey, Harkes (78e Sarvas), Acosta, Sam (83e Ortiz), Neagle, Le Toux (46e Mullins)

MONTRÉAL : Bush, Duvall, Fisher, Ciman, Oyongo, Arregui (69e Bernier), Bernardello, Lovitz, Tabla (78e Mallace), Piatti, Oduro (83e Jackson-Hamel)

ARBITRE : M. Sibiga

AVERTISSEMENTS : Bernardello, Lovitz, Fisher

LE BUT : 13e Tabla (0-1)


Retrouvant ses meilleures sensations défensives, Montréal, avec pas mal de changements dans le onze de base, s’est imposé 0-1 à DC United grâce à un but de Tabla en début de rencontre. Par la suite, il a peut-être reconnu son visage des mauvais jours… dans son adversaire, à qui il n’a pas laissé beaucoup de chances de revenir à sa hauteur.

Après la prestation lamentable de la semaine dernière, synonyme d’un 1/6 face à deux équipes pour le moins faibles, Mauro Biello avait annoncé des changements. Et il n’y est pas allé de main morte. On savait que Mancosu, blessé, ne serait pas titulaire. Pas plus de Jackson-Hamel sur le terrain, puisqu’Oduro commençait en pointe. Si derrière, il faisait confiance aux mêmes hommes, il avait métamorphosé l’entrejeu : Bernier, pas à 100%, était sur le banc, Donadel, blessé au genou, n’était pas dans le groupe, alors qu’Arregui (dans l’axe) et Lovitz (à droite) étaient titularisés, tout comme Tabla, au poste de médian offensif. À DC United, mauvaise surprise de dernière minute : le gardien Hamid a dû déclarer forfait et a été remplacé par Worra.

Après s’être imposé à Atlanta en jouant à 11 derrière et en ne touchant quasiment pas au ballon, DC United n’a pas osé employer le même plan à domicile face à un mal classé. Rapidement, on a donc vu l’équipe locale tenter d’ouvrir le jeu. Après moins de cinq minutes, Acosta a effacé plusieurs adversaires avant de servir Sam dont le centre-tir est passé devant tout le monde et à côté du but.

Malgré cette occasion précoce, DC United ne faisait pas preuve de beaucoup de rythme et d’inspiration, alors que Montréal avait retrouvé de bonnes sensations défensives. Une physionomie de match qui offrait aussi des espaces, à la grande satisfaction de plusieurs joueurs offensifs montréalais. Parmi eux, Tabla qui, en plus de profiter de ceux offerts par l’adversaire, avait aussi le chic pour s’en créer. Ainsi, alors qu’il y avait beaucoup de distance entre plusieurs joueurs, de part et d’autre, le jeune prodige était bien entouré mais, d’un contrôle, il a effacé deux hommes, dont Jeffrey qui lui faisait face, avant de profiter de l’espace devant lui pour avancer et envoyer un tir qui a trompé Worra, pas à son meilleur là-dessus (0-1).

Menée à la marque, l’équipe locale devait courir après le score, et Montréal pouvait encore davantage se concentrer sur sa mise en place défensive. Et c’est cette dernière qui avait le dessus face à des adversaires manquant de percussion, et ne pesant que grâce à Sam et Harkes, rares à allier efforts et qualité. Le second nommé a entre autres envoyé un tir de loin qui a obligé Bush à se coucher sur le ballon, qu’il a toutefois capté sans problème. Il fut aussi à la conclusion d’une combinaison intéressante sur la droite entre Sam et Franklin, mais son tir puissant a été contré par Ciman.

Les autres occasions de la première mi-temps furent montréalaises. Un corner repoussé est arrivé à Piatti auteur d’une belle volée plein axe à 20 mètres du but, au-dessus. Worra a dû effectuer un arrêt important sur un tir d’Oduro servi par Lovitz. Ce dernier a aussi envoyé une reprise à côté en recevant un ballon que Piatti et Oduro s’étaient échangés juste avant, profitant de nouveaux espaces dans la défense de DC United.

Voyant qu’elle n’arrivait à rien, l’équipe locale a joué la fin de la première mi-temps en attendant son adversaire, se disant qu’elle allait peut-être à son tour bénéficier d’espaces. Si cela a limité les occasions de Montréal, c’est toutefois encore lui qui s’est montré le plus dangereux. Plein axe, Tabla a vu Oyongo sur la gauche : le Camerounais a envoyé un bon centre, que personne n’a pu reprendre jusqu’à ce que Duvall, de l’autre côté, n’hésite pas à envoyer une frappe puissante que Worra a dû repousser.

Ben Olsen a effectué quelques retouches à la pause, tant en remplaçant Le Toux par Mullins qu’en donnant de nouvelles instructions à ses joueurs. Ça leur a permis d’enfin prendre le jeu à leur compte en ayant vraiment l’air de dominer. Ça n’empêchait pas Montréal de poursuivre son bon match défensif, limitant les occasions adverses. On rejouait depuis plus de dix minutes quand une circulation de balle rapide à 25 mètres du but s’est terminée par un puissant tir d’Acosta, repoussé par la transversale. Peu après, Sam, côté droit, a envoyé un centre sur la tête de Mullins dont la reprise a été déviée en corner par Ciman.

Entre temps, Piatti et Oduro avaient pris le dessus sur Franklin et, d’un angle fermé, le Ghanéen avait tenté sa chance, sans pour autant mettre Worra en grand péril. Cela traduisait toutefois bien le fait que malgré la bonne volonté et les améliorations montrées par DC United, Montréal était loin d’être poussé dans ses derniers retranchements. Il fallut d’ailleurs attendre le dernier quart d’heure pour que la pression s’intensifie et que la défense soit réellement mise à l’épreuve. Elle a tenu le coup.

On passera sur les quelques centres qui ont traversé le rectangle d’un côté à l’autre, sans se conclure par une occasion réelle même si les situations étaient menaçantes. La possibilité la plus sérieuse a peut-être échu à Mullins qui, dos au but, a vu un tir signé Harkes et ralenti par un montréalais lui arriver dans les pieds : il s’est retourné et envoyé une frappe qui n’était certes pas mauvaise, mais pas suffisamment bonne pour tromper Bush.

Autre grosse frayeur quand un coup franc envoyé au deuxième poteau est arrivé sur la tête d’Opare dont la remise a trouvé Acosta : son centre-tir partait bien, d’autant que plusieurs joueurs locaux étaient en embuscade, mais Bernardello a coupé la trajectoire du ballon pour écarter tout danger potentiel.

Bush a finalement dû s’avouer vaincu par Opare, qui avait reçu un ballon que Franklin avait fait passer au-dessus de la défense. Un but très justement annulé pour hors-jeu, que le juge de ligne n’avait pas hésité un instant à signaler. Plusieurs joueurs de DC United ont vu ce qu’ils considéraient comme une récompense au bout des efforts se transformer en casse-pattes, qui a anéanti leur moral pour la fin de match.

Les intentions étaient encore bonnes, mais il n’y avait plus assez d’énergie dans le camp local pour tromper une défense dont la concentration, elle, ne baissait pas. On vit donc plusieurs tentatives désespérées, la plus sérieuse étant en tir de loin que Sarvas a envoyé au-dessus. Réduit à balancer des longs ballons, DC United a quand même été menaçant une dernière fois dans les arrêts de jeu : Opare, à la réception, a prolongé de la tête le cuir balancé de loin pour trouver Mullins dont la reprise de la tête est passée à côté.

Malgré la domination adverse par moments, Montréal a rarement été inquiété après avoir ouvert le score rapidement. Certains diront que DC United n’a rien d’un foudre de guerre : certes, mais l’Impact n’a pas affronté tellement d’équipes bien classées lors de ce début de saison difficile. Ouvrir la marque face à un adversaire peinant à trouver des solutions, pour ensuite mettre en valeur ses qualités défensives : l’équipe a aussi retrouvé un scénario qui lui est à la fois familier et favorable. Avec, en son sein, quelques nouveaux comme Arregui et Tabla qui ont fait mieux que tirer leur épingle du jeu. Pour, au bout du compte, prendre trois points qui ont une grande importance tant mathématique que morale avant d’entamer un mois lors duquel elle passera presque tout son temps à domicile.

Calendrier

Prochain match

Montréal - Salt Lake
Samedi 19 août, 19h30

Dernier match

Montréal - Chicago3-0
Mercredi 16 août, 19h30

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Toronto2447
  2. New York City2443
  3. Chicago2441
  4. New York2338
  5. Houston2437
  6. Seattle2437
  7. Kansas City2437
  8. Columbus2535
  9. Atlanta2235
10. Dallas2235
11. Portland2534
12. MONTRÉAL2333
13. San José2432
14. Vancouver2231
15. Orlando2430
16. New England2329
17. Philadelphie2429
18. Salt Lake2529
19. LA Galaxy2323
20. Minnesota2322
21. Colorado2222
22. DC United2419
► Classements complets

En direct du forum

16h51 - MLS - saison 2017 par flying_dutchman

4h38 - Foot-business (le sujet économique) par Phil7777

4h01 - Montréal - Chicago : l'homme de la saison par Vicenç

3h48 - Montréal - Salt Lake : samedi 19 août, 19h30 par Vicenç

1h35 - Piatti par grandbleu

23h45 - questions par ATN_LR

18/8 - Déplacement 12 août Philadelphie par gbagrami

18/8 - Liste des anciens de l'Impact par Mr.Stats

17/8 - Montréal - Chicago : mercredi 16 août, 19h30 par Napule

16/8 - CDM 2026 : candidature canadienne? par condor

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Nouvelles de la MLS

Buteurs

 Piatti14 
 Jackson-Hamel
 Dzemaili
 Mancosu
 Tabla
 Salazar
 Duvall
 Choinière
 Donadel
 Oduro
 Fisher
 Oyongo Bitolo
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 25 matches

1. Piatti
2. Bernier
3. Fisher
4. Ciman
5. Tabla

► Détails

Quiz

Dans quel pays jouait Patrice Bernier avant de revenir à Montréal en 2012 ?

  • Allemagne
  • Danemark
  • Suède
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com