Un vrai match de coupe

CF Montréal - Columbus Crew 2-2 – Match de championnat (phase classique) joué le 09/09/2022

 CF Montréal
Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email
MONTRÉAL : Pantemis, Waterman (76e Brault-Guillard), Camacho (82e Miljevic), Miller, Johnston, Wanyama, Piette (76e Torres), Choinière (76e Kwizera), Mihailovic, Toye (66e Kamara), Quioto

COLUMBUS : Room, Moreira, Mensah, Degenek, Sands, Nagbe, A. Morris, Zelarayan (79e Artur), Diaz, Etienne (79e Williams), Hernandez (83e Hurtado)

ARBITRE : M. Szpala

AVERTISSEMENTS : Camacho, Waterman

EXCLUSION : 76e Diaz

LES BUTS : 66e Mensah (0-1), 68e Zelarayan (0-2), 89e Miljevic (1-2), 90e Brault-Guillard (2-2)


Même s’il a fallu attendre 66 minutes pour voir le premier but, ce Montréal - Columbus a été animé de bout en bout. Après avoir jeté un coup de froid sur le stade en marquant coup sur coup, les visiteurs ont été réduits à dix et craqué face à une équipe locale aussi survoltée que son public dans des derniers instants de folie.

Hormis le remplacement de Kamara par Toye, les compos n’offraient pas de grosse surprise. C’est plutôt dans les tribunes qu’il y en avait, et elles étaient bonnes. Attendu depuis l’annonce en début de semaine, le retour des places debout (et, évidemment, des supporters actifs qui vont avec) dans le bloc 132 a été une réussite, rehaussant l’ambiance de plusieurs crans. Dans un stade copieusement rempli, autre enseignement très positif de la soirée, car les rencontres un vendredi soir sont rares… et souvent couronnées de succès au guichet.

Si cette très belle ambiance a certainement fouetté le sang des hommes de Wilfried Nancy, qui ont entamé la rencontre avec beaucoup d’enthousiasme, il n’a fallu que quelques minutes aux visiteurs pour se mettre au diapason. Ce sont eux qui se sont montré dangereux les premiers, et sans Pantemis, Montréal aurait été en fâcheuse posture avant même le quart d’heure.

Le gardien s’est mis en valeur une première fois en détournant en corner un tir enroulé de Cucho. Le genre de frappe dont l’attaquant s’est fait une spécialité, ce que vous n’êtes pas sans ignorer si vous avez lu le dernier numéro de Québec Soccer, qui a décortiqué son jeu sous toutes ses coutures. Le Colombien s’est à nouveau illustré trois minutes plus tard quand, servi sur la gauche du rectangle par Etienne, il est arrivé à empêcher Piette et Waterman d’intervenir avant d’envoyer un tir au sol bien placé, obligeant Pantemis à intervenir.

Les arrêts se suivaient et devenaient de plus en plus difficiles pour le portier local, et il en a sorti un de toute grande classe pour repousser une puissante reprise de la tête piquée de Mensah, à la réception d’un centre de Zelarayan.

La première occasion montréalaise vint des pieds de Toye qui, après une accélération sur la droite, a tenté une puissante frappe de loin que Room a repoussée des poings. Tir à distance aussi pour Wanyama, sans réel problème toutefois pour le gardien malgré un rebond qui aurait pu être vicieux. Si la rencontre était équilibrée, chaque équipe avait ses (courtes) périodes de légère domination. Agréable à voir, elle ne manquait pas de rythme, et de nombreuses autres actions intéressantes dans les deux rectangles ont obligé les défenseurs à intervenir pour éviter qu’elles ne se transforment en possibilités de but sérieuses.

Collectivement, un des mouvements les plus intéressants de la soirée fut certainement dessiné juste après le milieu de la première mi-temps. Une combinaison de passes dans l’axe a permis à Mihailovic de décaler Choinière sur la gauche du rectangle. Le Québécois a glissé un petit centre dans les pieds de Toye, qui n’avait plus qu’à prolonger le ballon dans le but… mais son geste manquait tellement de puissance que Room a pu s’emparer du cuir !

Si un de ses tirs ratés avait heurté un photographe en début de rencontre, Quioto s’est surtout illustré grâce à sa mobilité, rendant infernale la vie de défenseurs ne sachant jamais où le trouver. Exemple à la demi-heure quand il a accéléré côté droit avant d’envoyer un centre plein d’effet que Toye a prolongé de la tête sans toutefois mettre Room en réel danger.

Le Curacien (oui, c’est comme ça qu’on appelle les habitants de Curaçao) a eu bien plus chaud quand Miller a repris un corner d’une tête piquée a priori dangereuse… mais tellement piquée qu’elle a d’abord frappé le sol avant de rebondir au-dessus du but !

Après une petite accalmie, la fin de la première mi-temps a été très animée. Tout d’abord en raison d’une reconversion défensive mal gérée par Montréal, permettant à Zelarayan d’isoler Etienne sur la gauche du rectangle, mais heureusement pour les locaux, il croisa trop son envoi.

Peu après, Quioto profita d’un placement approximatif (sans être archi-mauvais non-plus) de deux défenseurs pour servir Mihailovic sur la gauche du rectangle. Le futur pensionnaire d’AZ a enchaîné avec un centre-tir que Room a repoussé droit devant lui. Un ballon très chaud, mais Moreira, premier au rebond, a permis de soulager Columbus.

La fin de mi-temps était résolument montréalaise. Dans les arrêts de jeu, Quioto a encore glissé le ballon à Mihailovic, qui arrivait cette fois dans l’axe en pleine course. Après un joli geste technique pour effacer Morris, il s’est retrouvé en position de frappe plus qu’intéressante et il a fallu un magnifique retour défensif de Sands qui s’est jeté pour arriver le premier au ballon (c’était tout sauf facile) et concéder un corner.

Si la bonne volonté était encore présente dans les deux camps au retour des vestiaires, on s’est longtemps contenté de tirs de loin de part et d’autre, manquant tantôt de puissance, tantôt de précision, voire des deux. Jusqu’à ce qu’un centre de Johnston au deuxième poteau soit remis de la tête par Wanyama vers Mihailovic qui l’a lui aussi repris de la tête, mais trop sur Room. Cela dit, tant l’auteur de la passe de finition que son partenaire étaient dans le petit rectangle, où davantage de présence semblait une des solutions pour mettre à mal Columbus.

Le match a toutefois complètement changé de tournure au milieu de la deuxième mi-temps. Alors que tout le monde voyait Zelarayan envoyer un coup franc de loin plein axe dans le paquet, les visiteurs ont construit une action en passant par la droite. Bien leur en prit, puisque le centre de Moreira trouva Mensah dont la superbe reprise de la tête alla se loger dans la lucarne de Pantemis (0-1).

On n’eut pas le temps de reprendre nos esprits, ni Kamara de rentrer dans son match lui qui était monté au jeu après le but, que la tâche devenait encore plus ardue. Après avoir vu son tir de loin contré, Zelarayan a tenté la volée qu’on dit souvent impossible. Le genre de geste qui envoie souvent le ballon n’importe où, et dont on dit qu’il rentre une fois sur mille. Eh bien… c’était celle-là ! Le ballon a pris une trajectoire bourrée d’effet, qui a surpris tout le monde, dont probablement le tireur, pour retomber dans le coin du but de l’infortuné Pantemis (0-2).

Montréal ne savait pas trop comment réagir et semblait bien mal embarqué… Même si on se souvient de ce qu’il s’est passé à Toronto, avec toutefois beaucoup plus de temps restant à jouer. Personne ne baissait toutefois les bras, avec une hausse de l’intensité, voire des tensions. Et Diaz craqua, donnant un coup de pied volontaire à Kamara alors que le ballon était déjà loin : carton rouge, Columbus était réduit à dix pour un bon quart d’heure.

Dans un premier temps, malgré les très nombreux changements apportés par Wilfried Nancy, Montréal n’en profitait pas. Ça manquait de présence dans le petit rectangle, de mouvement, le centreur n’avait pas de bonnes options. La défense de Columbus, bien que bas, ne devait pas reculer suffisamment et pouvait jouer dans un fauteuil.

Mais à cinq minutes de la fin du temps réglementaire, les joueurs locaux ont haussé la pression d’un cran. Et là, Columbus était acculé et souffrait… Et reculait. Et qui dit défense qui recule, dit espace pour tirer de loin. Ce dont a profité Miljevic pour tenter sa chance à distance… une frappe déviée par la tête de Wanyama avant de finir au fond des filets (un défenseur aurait fait la même chose, on n’aurait pas parlé de but contre son camp, on attribue donc ici le but au tireur dans un premier temps dans l’attente du verdict final de la MLS).

L’important n’était bien entendu pas l’auteur du but… mais évidemment d’aller en marquer un second. Et tout le monde se jetait dans la bagarre. Alors que cette fois, les parages de Room étaient surpeuplés, Wanyama tenta un geste acrobatique, et au milieu de la panique générale dans sa défense, Williams sauva les meubles en jetant le pied devant Johnston qui s’apprêtait à faire une tête plongeante à bout portant.

Mais ce n’était pas fini… Columbus restait acculé… À dix, l’équipe souffrait. Et elle souffre souvent en fin de match cette saison… Alors qu’on connaît la solide condition physique de Montréal. Si ça lui a surtout permis de protéger des avances, l’équipe a aussi gagné quelques points en fin de match, notamment… à Columbus. Et, désormais, un de plus à domicile contre le même adversaire : ce fut cette fois au tour de Brault-Guillard de bénéficier d’espace pour tirer de loin. Un envoi qui, dans des circonstances normales, aurait été anodin. Sauf que là, il y avait tellement de jambes dans le chemin que tout pouvait arriver. C’est celle d’un visiteur qui dévia le ballon que Room, dont la vue était sûrement loin d’être idéale, ne put aller chercher qu’après avoir entendu le stade exploser de joie. Oui, c’était 2-2 !

Pour être franc, faire une analyse à chaud de ce match est bien difficile, hormis quelques points déjà évoqués. Ça ressemblait davantage à un match de coupe qu’à un match de championnat. Le genre de duel qui pourrait bien attendre Montréal lors de la phase finale de la saison, pour laquelle il est officiellement qualifié depuis ce soir. On peut donc parler de répétition, si pas pleinement réussie, certainement idéale.

Il ne fait aucun doute que le staff technique pourra regarder tout ça à tête reposée pour tirer tous les enseignements, tant positifs que négatifs, de ce match. Tout en préparant le prochain rendez-vous, dès ce mardi (jour incongru) à domicile contre Chicago. Car malgré les effusions d’après-match, la saison est loin d’être finie. Porté en triomphe par ses joueurs, Wilfried Nancy avait retrouvé toute sa lucidité quelques minutes plus tard devant les médias.

On n’en demande pas tant aux supporters pour qui, on l’espère, la troisième mi-temps a été copieusement fêtée. Et qui, on l’espère tout autant, pourront encore se réjouir souvent de la sorte cette saison au stade Saputo, où l’ambiance a rarement été aussi intense que dans les dernières minutes du match de ce soir.

Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email

Calendrier

Prochain match

Miami - Montréal
Dimanche 9 octobre, 14h30

Dernier match

Montréal - DC United1-0
Samedi 1 octobre, 19h30

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Los Angeles FC3367
  2. Philadelphie3364
  3. MONTRÉAL3362
  4. Austin3355
  5. New York City3352
  6. New York3350
  7. Dallas3350
  8. LA Galaxy3347
  9. Nashville3347
10. Cincinnati3346
11. Portland3346
12. Minnesota3345
13. Miami3245
14. Orlando3245
15. Columbus3245
16. Salt Lake3344
17. Vancouver3343
18. Colorado3342
19. Charlotte3241
20. New England3341
21. Seattle3340
22. Kansas City3340
23. Atlanta3340
24. Chicago3338
25. Houston3336
26. Toronto3334
27. San José3334
28. DC United3327
► Classements complets

En direct du forum

10h16 - Montréal - DC United : l'Homme de la saison par Altius

1/10 - Montréal - DC United : samedi 1 octobre, 19h30 par Bxl Boy

29/9 - New England - Montréal : l'Homme de la saison par Bxl Boy

21/9 - Montréal - Chicago : l'Homme de la saison par Bxl Boy

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Recherche

Écoutez Coup Franc

Buteurs

 Quioto16 
 Mihailovic
 Kamara
 Brault-Guillard
 Johnston
 Ibrahim
 Kone
 Torres
 Waterman
 Toye
 Miller
 Choinière
 Camacho
 Lappalainen
 Miljevic
 Wanyama
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 38 matches

1. Quioto
2. Lappalainen
3. Mihailovic
4. Wanyama
5. Camacho

► Détails

Quiz

De quelle couleur était le maillot que Montréal portait lors de la finale victorieuse en 2004 ?

  • Noir
  • Bleu
  • Blanc
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com