Réjouissantes retrouvailles

CF Montréal - Charlotte FC 2-1 – Match de championnat (phase classique) joué le 25/06/2022

 CF Montréal
Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email
MONTRÉAL : Breza, Johnston, Camacho, Waterman, Brault-Guillard, Wanyama, Piette (90e Thorkelsson), Lappalainen (46e Choinière), Torres (77e Toye), Hamdi (46e Koné), Quioto (83e Kamara)

CHARLOTTE : Marks, Lindsay (81e Makoun), Corujo, Walkes, Mora, Santos (57e Fuchs), Alcivar (81e Hegardt), Bronico, Jones (68e McNeill), Swiderski, Rios

ARBITRE : M. Saghafi

AVERTISSEMENTS : Torres, Camacho, Waterman, Corujo, Hegardt

LES BUTS : 6e Quioto (1-0), 9e Corujo (1-1), 47e Choinière (2-1)


Montréal a retrouvé le chemin de la victoire en s’imposant 2-1 contre Charlotte grâce à des buts de Quioto et Choinière à l’issue d’un match qui aussi marqué par le retour de Toye sur le terrain et du kop dans le bloc 132.

Deux blessés, un joueur en partance et dix joueurs à l’écart en raison de la Covid-19 : Charlotte arrivait à Montréal pour le moins déforcé. Pour sa part, probablement exaspéré des frasques de sa défense centrale en l’absence de Miller, Wilfried Nancy y replaçait Johnston. Piette prenait place dans l’axe de l’entrejeu aux côtés de Wamyama, Choinière sur le banc. Autre nom moins attendu dans le onze, celui d’Hamdi, visiblement chargé d’amener la dose de créativité qui manque cruellement en l’absence de Mihailovic.

Ce qui manquait depuis encore plus longtemps, c’était l’ambiance derrière les deux buts du stade Saputo et, ô surprise, à quelques minutes du début de la rencontre, les Ultras Montréal ont fait leur apparition dans le bloc 132. Et leur premier chant après le coup d’envoi a haussé le volume de l’ambiance de plusieurs niveaux. Un retour du kop qui coïncidait avec la présence en tribune d’un ancien joueur du club au début des années 2000… Drew Kopp. Le genre de coïncidence quand même bien sympathique.

Les supporters n’ont pas dû attendre longtemps pour s’extasier davantage. On jouait depuis un peu plus de cinq minutes que Brault-Guillard ponctuait un bel effort sur son flanc d’une passe à Quioto assez haut sur la droite du rectangle. Bien servi, le Hondurien n’était pas pour autant dans une position facile, d’autant plus qu’il avait un défenseur devant lui. Avec brio, il s’est mis en position de frappe, puis a envoyé un tir croisé qui a laissé son adversaire sur place avant de finir au fond des filets (1-0).

La joie fut de courte durée. Charlotte semblait avoir galvaudé un coup franc, trop long et loin de tout joueur visiteur, sur lequel Breza décida néanmoins de se transformer en superman et de boxer un ballon qu’il aurait été bien mieux avisé de capter ou de laisser passer. De quoi le renvoyer en zone dangereuse et surprendre sa défense, à qui Corujo a échappé avant d’être au bon endroit après un centre de la gauche qu’il a aisément pu prolonger dans le but (1-1).

Ce début en fanfare - les deux buts ont été inscrits alors qu’on ne jouait pas depuis dix minutes - n’a pas vraiment été confirmé. La suite de la première mi-temps était équilibrée, les deux équipes ayant leurs moments de circulation de balle dans le camp adverse, sans toutefois parvenir à créer d’occasion. Côté montréalais, on sentait, en possession, tantôt des moments de grande application tantôt l’imprécision ou le geste de trop, et en perte de balle une volonté marquée de presser haut, sans succès toutefois. Comme en témoigne l’absence de possibilité de but, la défense gérait bien l’adversaire.

Allez, car il n’y avait vraiment rien eu d’autre à se mettre sous la dent avant le repos, on notera quand même la tentative subtile de Torres pour reprendre un centre de la droite de Brault-Guillard, un geste qui sortait de l’ordinaire, faisant voler le ballon vers le poteau opposé… mais aussi au-dessus du toit du but. À la décharge des joueurs, la chaleur et l’humidité ne manquaient pas de leur compliquer la tâche.

Visiblement, Nancy voulait amener une nouvelle dynamique sur le terrain et, au retour des vestiaires, Choinière et Koné avaient pris la place de Lappalainen et Hamdi. Une chance que le premier nommé n’a pas tardé à saisir. On rejouait depuis une minute à peine et Quioto vit l’espace béant devant lui : il le lança parfaitement sur la gauche avant que le remplaçant ne nous gratifie d’un très bel effort individuel ponctué d’un but (2-1). On vous passera la vaste blague de la VAR par la suite, la détailler prendrait trop de place et a déjà fait perdre assez de temps comme ça au stade…

Bien que plus rythmée que la première mi-temps, la seconde n’en était pas tellement plus riche en occasions. Il a fallu attendre d’arriver à 20 minutes du temps réglementaire pour voir Wamyama tenter sa chance de loin, à côté. La différence était évidemment que, mené à la marque, Charlotte avait la charge de prendre davantage d’initiative, mais n’y parvenait pas.

Juste après la pause rafraîchissement de la deuxième mi-temps, le stade a eu une autre bonne raison de se réjouir : la montée au jeu de Toye, sur la touche depuis le mois d’août dernier. Et il a failli nous faire le coup de Choinière puisque peu après son arrivée sur le terrain, il se retrouvait seul au cœur du petit rectangle pour reprendre un centre de Quioto, mais sa reprise de la tête était mal ajustée et a fini hors-cadre.

Reste que Montréal n’avait qu’un but d’avance et n’était pas à l’abri d’une mauvaise surprise. À laquelle on a failli assister sur un corner que Swiderski reprit une première fois, droit sur Breza qui repoussa le ballon de manière peu académique, permettant à l’envoyeur d’avoir une deuxième chance, sans obstacle devant lui cette fois… mais il catapulta le ballon au-dessus !

À deux minutes du terme, une mésentente dans la défense obligea Marks à piquer un sprint pour devancer Toye, à l’affût pour s’emparer d’une passe en retrait mal ajustée. Dans les faits, Charlotte poussait… ou plutôt, tentait de pousser. Mais Wanyama, Waterman, Brault-Guillard et consorts défendaient avec justesse, tant et si bien que Breza était on ne peut mieux protégé.

Si on peut dire que le match a été pauvre en occasion et guère spectaculaire, on ne peut pas affirmer pour autant qu’il fut ennuyeux (Montréal a par exemple fait preuve de bien plus d'intensité que face à Austin). Bien entendu, il y a quand même eu un déficit de créativité. Mais quand les occasions se font rares, il faut que l’équipe soit solide défensivement, et ce fut le cas aujourd’hui. Sans une erreur individuelle qui a mené au premier but, Charlotte a été quasiment réduit au silence, ne se créant qu’une occasion en fin de match.

Retrouver le chemin de la victoire était, sportivement, l’un des points les plus importants de la soirée après les désillusions de la semaine écoulée. Mais ce ne furent pas les seules retrouvailles réjouissantes, tant sur le terrain, avec la montée au jeu de Toye, qu’en dehors, avec la présence des Ultras Montréal, chaleureusement salués par les joueurs après le coup de sifflet final (tout comme le groupe 1642 derrière l’autre but).

Voilà qui est bon pour le moral, et les joueurs en auront bien besoin car leurs deux prochains rendez-vous ne sont pas des plus aisés : un déplacement à Seattle dès mercredi, puis un autre au LA Galaxy le jour de la fête nationale américaine (attention, c’est un lundi !).

Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email

Calendrier

Prochain match

Houston - Montréal
Samedi 13 août, 21h00

Dernier match

Montréal - Miami2-2
Samedi 6 août, 19h30

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Los Angeles FC2351
  2. Austin2445
  3. Philadelphie2445
  4. New York City2342
  5. MONTRÉAL2440
  6. New York2437
  7. Dallas2536
  8. Minnesota2435
  9. Salt Lake2434
10. Nashville2533
11. Columbus2333
12. Portland2533
13. Seattle2432
14. Cincinnati2432
15. LA Galaxy2330
16. Colorado2330
17. Miami2430
18. Vancouver2430
19. Orlando2430
20. Chicago2430
21. New England2330
22. Charlotte2429
23. Atlanta2328
24. Toronto2426
25. Houston2425
26. San José2424
27. Kansas City2523
28. DC United2322
► Classements complets

En direct du forum

8/8 - Columbus - Montréal : l'Homme de la saison par Wonnilon

8/8 - Montréal - Miami : l'Homme de la saison par Wonnilon

6/8 - Montréal - Miami : samedi 6 août, 19h30 par Bxl Boy

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Recherche

Écoutez Coup Franc

Buteurs

 Quioto12 
 Mihailovic
 Kamara
 Torres
 Waterman
 Ibrahim
 Kone
 Brault-Guillard
 Camacho
 Choinière
 Toye
 Lappalainen
 Miller
 Johnston
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 28 matches

1. Quioto
2. Lappalainen
3. Mihailovic
4. Camacho
5. Wanyama

► Détails

Quiz

Quel joueur a obtenu sa première sélection en équipe nationale américaine au début de la saison 2019 ?

  • Evan Bush
  • Chris Duvall
  • Daniel Lovitz
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com