Alistair Johnston au Celtic Glasgow

Publié le 3 décembre 2022

 
Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email
On savait avant la Coupe du monde au Qatar que l’un ou l’autre des six internationaux canadiens de Montréal serait transféré à l’étranger d’ici le début de l’année. Le bal a été ouvert par Alistair Johnston, qui prend la direction du club écossais du Celtic Glasgow.

Âgé de 24 ans depuis le 8 octobre, le Vancouvérois de naissance a passé une seule saison à Montréal, où il a toutefois acquis un tout nouveau statut. Arrivé de Nashville avec l’étiquette de défenseur ne laissant rien passer, il s’est développé en latéral droit complet ayant une contribution offensive. Si son début de saison fut difficile, ses progrès ont été constants et en une saison à Montréal, il a contribué à quatre fois plus de buts qu’en deux ans dans le Tennessee. Derrière, son côté fut une forteresse à partir de la fin août jusqu’au terme de la saison.

Johnston est la parfaite illustration de la réussite sportive du club à tous les niveaux en 2022 : une direction sportive qui le détecte et voit qu’il a les qualités pour intégrer le système de jeu de l’équipe, un entraîneur qui fait le nécessaire pour que le défenseur développe les qualités requises et les applique sur le terrain, et un joueur qui, évidemment, répond aux attentes.

“Je veux remercier Alistair, l’homme, pour son professionnalisme et sa mentalité dans tout ce qu’il a fait avec le club, mais aussi le joueur qui nous a apporté beaucoup sur le terrain et en dehors, à Montréal et en équipe nationale. Il est un exemple de la façon dont nous voulons voir les choses évoluer avec un joueur qui arrive avec des idées claires et qui donne tout pour l’équipe”, a déclaré Olivier Renard.

La progression de Johnston fut aussi visible en équipe nationale, puisque s’il n’y a fait ses débuts qu’en mars 2021, il a quand même ensuite été le joueur le plus utilisé par John Herdman lors des éliminatoires de la Coupe du monde. Sans surprise, il a fait partie des cadres de l’équipe au Qatar.

Champion d’Écosse à plus de 50 reprises, 40 fois vainqueur de sa coupe nationale et lauréat de la Coupe des champions européenne en 1967, le Celtic est un des grands d’Écosse. Parmi les joueurs célèbres de son histoire, Kenny Dalglish ou Henrik Larsson. Moins connu, le Celtic fut le club d’un joueur qui peut revendiquer le titre de meilleur footballeur québécois de l’histoire, le gardien de but Joe Kennaway, né à Montréal et parti en Écosse à l’âge de 24 ans pour y défendre les filets de cette formation mythique à plus de 260 reprises au cours des années 1930.

Plus près de nous, Victor Wanyama en a aussi porté le célèbre maillot rayé vert et blanc, de 2011 à 2013. Le Kenyan a d’ailleurs joué un rôle dans la décision de Johnston, lui disant que ce serait pour lui “le club parfait, correspondant tant à son style de jeu qu’à sa passion du sport”.

Lors de sa présentation en Écosse, Johnston n’a pas caché son admiration pour son nouvel employeur : “Lorsqu’un club comme le Celtic appelle, cela ferait tourner la tête de n’importe quel footballeur. Encore plus pour moi qui ai grandi dans une famille britannique. À mes yeux, c’est un des plus grands clubs au monde. Alors, entendre que je l’intéressais, voir le projet de l’équipe technique et les progrès que le club continue de faire en Europe, c’était passionnant.”

Johnston a signé pour cinq ans au Celtic. Le montant du transfert n’a pas été officiellement annoncé, mais des sources fiables avancent une somme de 5 millions de nos dollars. Elle ne reviendra pas à Montréal dans son intégralité, puisque lorsque le joueur est arrivé de Nashville (pour un million de dollars américains en allocation monétaire), il était prévu que 10 pour cent de la somme d’une revente éventuelle aille dans l’escarcelle du club américain. Des médias britanniques rapportent aussi que le joueur percevra la même somme.

Après Djordje Mihailovic, il est le deuxième pilier de l’équipe cette saison à quitter le club. Ismaël Koné pourrait être le prochain, alors que l’on ne sait pas encore de quoi sera fait l’avenir d’autres joueurs importants, à commencer par Victor Wanyama, et que des doutes on ne peut plus sérieux planent sur le maintien en poste de l’entraîneur Wilfried Nancy.
Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email

Calendrier

Prochain match

Montréal - PLSQ
Vendredi 3 février, 17h00

Dernier match

Montréal - New York City1-3
Dimanche 23 octobre, 13h00

► Calendrier complet

Classement MLS 2022

JPts
  1. Los Angeles FC3467
  2. Philadelphie3467
  3. MONTRÉAL3465
  4. Austin3456
  5. New York City3455
  6. New York3453
  7. Dallas3453
  8. LA Galaxy3450
  9. Nashville3450
10. Cincinnati3449
11. Minnesota3448
12. Miami3448
13. Orlando3448
14. Salt Lake3447
15. Portland3446
16. Columbus3446
17. Vancouver3443
18. Colorado3443
19. Charlotte3442
20. New England3442
21. Seattle3441
22. Kansas City3440
23. Atlanta3440
24. Chicago3439
25. Houston3436
26. San José3435
27. Toronto3434
28. DC United3427
► Classements complets

En direct du forum

18h25 - Chinonso Offor par loupdogg

26/1 - Joaquin Torres par Bxl Boy

23/1 - Leagues Cup 2023 par Kleinjj

22/1 - Préparation saison 2023 par fafane

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Recherche

Écoutez Coup Franc