Une Ligue des champions toute neuve en 2023

Publié le 4 février 2021

 
Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email
La Ligue des champions n’arrête plus de changer de formule ! Après les groupes de 4, les groupes de 3 et l’élimination directe dès le départ, voilà des groupes de 5 régionalisés avant les huitièmes de finale. Explications.

La Ligue des champions sur une demi-saison seulement sera bientôt chose du passé. Formule adoptée pour l’année 2018, elle se limitera à six éditions et prendra fin en 2023. Dès la saison 2023/24, on aura droit à une toute nouvelle formule, avec beaucoup plus de monde mais beaucoup moins d’exotisme.

Le tournoi aura lieu en deux phases. Commençons par… la deuxième, puisqu’elle ressemblera fortement à ce que nous connaissons actuellement : élimination directe à partir des huitièmes de finale, après le changement d’année. Avant cela, les groupes seront une sorte de tour préliminaire régionalisé (nous y reviendrons), en trois zones : Amérique du Nord, Amérique centrale et Caraïbes.

Si on ne connaît évidemment plus exactement le nombre d’équipes par pays qui feront partie des 16 dernières en lice, un quota régional a toutefois été prédéterminé. L’Amérique du Nord s’y taille encore plus la part du lion, au déterminent des autres, puisqu’elle passera de 9 à 11 équipes sur 16 ! L’Amérique centrale aura droit à 4 malheureuses places et le strapontin restant reviendra aux Caraïbes.

Avant cela, les clubs des zones différentes n'auront aucune chance de s'affronter. Revoir Montréal se mesurer à Saprissa, Olimpia ou Joe Public devient donc de moins en moins probable. Ce qui enlève quand même une partie du charme à une compétition continentale.

Pas moins de 50 équipes seront en lice pour obtenir ces 16 places ! Elles seront réparties en 10 groupes de 5, chacun affrontant chaque adversaire à une seule reprise (avec donc deux rencontres à domicile et deux à l’extérieur) un peu comme à une certaine époque en Europa League. Il y aura 4 groupes avec des équipes d’Amérique du Nord, 4 avec des équipes d’Amérique centrale et 2 avec des équipes caribéennes. Et entre les poules et les huitièmes de finale, il y aura des barrages.

Commençons par les zones qui nous concernent moins. Les deux vainqueurs de groupe des Caraïbes s’affronteront en barrage pour leur seule place lors de la phase suivante. En Amérique centrale, quatre duels opposeront un premier de groupe à un deuxième de groupe, pour leurs quatre places.

En Amérique du Nord, les deux premiers de chaque groupe seront qualifiés d’office. Et aucun des trois autres ne sera éliminé ! Il y aura donc 12 prétendants aux trois dernières places, à décerner donc lors de barrages dont les modalités restent à déterminer. Et ils ne sont pas les seuls dans le cas.

La Concacaf n’a pas encore communiqué les critères d’attribution des places par pays. Pour l’Amérique centrale, ça devrait être simple : ils sont actuellement 18 en Ligue Concacaf (et aucun qualifié d’office en Ligue des champions), et attribuer deux places supplémentaires pour 7 pays différents se fera aisément. Dans les Caraïbes, il y a 35 nations et nombre d’entre elles n’entrent pas en lice pour les compétitions de club internationales. Jusqu’à présent, trois ou quatre de ses représentants avaient droit au chapitre, en passant par une Coupe des Caraïbes. La phase de groupes pourrait donc, pour eux, regrouper les meilleurs de cette Coupe.

C’est pour l’Amérique du Nord que ça se corse : 20 équipes à choisir dans… 3 pays, ça commence à faire de sacrés contingents ! La seule chose qu’on sait jusqu’à présent, c’est que la Leagues Cup (qui continuera donc, même si a priori elle semble faire double emploi avec la nouvelle phase de groupes) déterminera un qualifié. Resterait donc 19 sièges à attribuer. La logique voudrait qu’on double le nombre actuel de places par pays (pour les modalités pratiques, ce sera aux fédérations nationales de décider), donc 8 américaines, 8 mexicaines et 2 canadiennes. En resterait une dernière…

Avec tout ce monde-là, difficile aussi de ne pas penser à qualifier d’office le dernier vainqueur (ça ferait tâche d’avoir 50 participants mais pas le tenant du titre…) Vu qu’il vient toujours du Mexique, et que les autres finalistes ont systématiquement été canadiens ou américains depuis des lustres, on pourrait combler ainsi la dernière place à allouer… sauf que sur le papier, on ne peut pas faire un règlement comme ça et il faut bien prévoir ce qui arriverait en cas de victoire d’un club d’une des deux autres zones.

Enfin, là, on entre dans des détails que l’on ne connaîtra pas avant les prochains mois voire les prochaines années. L’important est que tout soit clair avant le début des compétitions qui permettront de se qualifier pour cette Ligue des champions 23/24. D’ici-là, on saura peut-être aussi ce qu’il adviendra de la Ligue Concacaf et quel sera le critère d’accueil de la finale, qui se jouera désormais sur un seul match.
Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email

Calendrier

Prochain match

Non communiqué

Dernier match

Olimpia - Montréal0-1
Mardi 15 décembre, 20h00

► Calendrier complet

Classement MLS 2020

JPts
  1. Philadelphie2347
  2. Toronto2344
  3. Columbus2341
  4. Orlando2341
  5. Kansas City2139
  6. New York City2339
  7. Portland2339
  8. Seattle2239
  9. Minnesota2134
10. Dallas2234
11. Los Angeles FC2232
12. New York2332
13. New England2332
14. Nashville2332
15. San José2330
16. Colorado1828
17. Vancouver2327
18. MONTRÉAL2326
19. Miami2324
20. Chicago2323
21. LA Galaxy2222
22. Atlanta2322
23. Salt Lake2222
24. DC United2321
25. Houston2321
26. Cincinnati2316
► Classements complets

En direct du forum

21h02 - Montréal - Pachuca, mardi 3 mars 20h00 par imfc132

14h28 - CDM 2026 : candidature canadienne? par penz

2/3 - Nouveau maillot, nouveau nom, nouveau logo par Daniel

1/3 - Départ de Thierry Henry par penz

28/2 - Plus beaux souvenirs ? par penz

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Écoutez Coup Franc