Bilans de saison 2020 (4) : stats en vrac

Publié le 8 janvier 2021

 Impact de Montréal
Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email
Troisième opus de nos bilans de saison 2020 publiés cette semaine : après un aperçu global et les évaluations individuelles, aujourd’hui toute une série de statistiques très générales sur ce qu’a été l’année sur le terrain. Toujours intéressantes, généralement pertinentes, parfois anecdotiques ou trompeuses, elles feront sans aucun doute le bonheur des amoureux des chiffres.
Si ça vous amuse, allez revoir le même bilan la saison dernière à des fins de comparaisons – un peu compliquées cette année en raison des circonstances particulières… D’ailleurs, il y a moins d’aspects à remarquer en raison du fait que l’équipe n’a quasiment pas joué à Montréal et que les données “domicile / extérieur” n’ont pas vraiment de sens cette saison. Si vous voulez d’autres détails ou préférez les tableaux, voyez les statistiques complètes ici.

STATISTIQUES GÉNÉRALES

  • En 2020, l’IMFC a disputé 29 rencontres officielles. C’est le plus petit total depuis que nous tenons ces statistiques, en 2003. À trois reprises, il en avait disputé 30, dont en 2011.
  • Le bilan chiffré est pour le moins négatif, avec 9 victoires, 16 défaites et 4 nuls, pour 38 buts marqués et 50 encaissés.
  • La défaite par le plus petit nombre de buts, 1-0, fut le score le plus fréquent, à 5 reprises, devant une autre défaite avec un but d’écart, 2-1 (4). En tout, il y a eu 13 scores différents lors de ces 29 rencontres.
  • L’IMFC ne s’est imposé avec plus d’un but d’écart qu’à deux reprises en 2020, les deux fois face à Vancouver : la victoire 2-0 au stade Saputo le 25 août et la victoire 2-4 en Colombie-Britannique le 13 septembre.
  • Ce duel à Vancouver est la seule fois où l’équipe a marqué quatre buts cette saison. Elle en a encaissé le même nombre à trois reprises.
  • Il n’y a eu qu’un seul 0-0 : le huitième de finale retour de Ligue des champions contre Saprissa. Mais des matches sans but qui génèrent autant de joie, on en reprend volontiers !
  • Si une des deux équipes menait à la mi-temps, tout était souvent déjà joué : Montréal a regagné cinq fois le vestiaire avec une avance, et s’est imposé 4 fois pour un partage (à Saprissa). Le score au repos a été défavorable à l’Impact à 13 reprises, avec 12 défaites à la clef pour une victoire (lors du Jour décisif à DC United).
  • Une tendance marquée mais moins évidente lorsque l’équipe ouvrait la marque (6 victoires, 2 défaites, 2 nuls) ou encaissait en premier (3 victoires, 14 défaites, 1 nul).

SÉRIES

  • On comprend que le début de saison était encourageant : il a commencé par 4 rencontres sans défaite, la plus longue série du genre en 2020.
  • La défaite à Vancouver ouvrait la période la plus difficile de l’année : 5 rencontres sans victoire, dont 4 défaites consécutives.
  • Jamais l’équipe n’a passé deux rencontres consécutives sans encaisser ou à marquer en premier, et l’Impact ne s’est non plus jamais imposé deux fois de suite.
  • En revanche, du 24 octobre au 20 novembre, elle a encaissé le premier but lors de ses cinq sorties.
  • Bien entendu, avec une saison plus courte, et dans des circonstances chaotiques, l’échantillon est réduit. Mais jamais depuis le début de ces statistiques en 2003, l’équipe n’avait passé que 195 minutes de suite sans marquer. Cela dit, elle avait toujours réussi à préserver ses filets plus que les 170 minutes consécutives de 2020.

LES JOUEURS

  • Aucun des joueurs n’a pris part aux 29 rencontres. Piette et Brault-Guillard en ont disputé 27 : toutes en tant que titulaire pour le médian, alors que l’arrière droit est monté au jeu à deux reprises.
  • 27, c’est aussi le nombre de joueurs différents à s’être produits en match officiel cette saison. Seuls deux d’entre eux n’ont jamais été titulaires : Assi et Ballou.
  • Quand on regarde le temps de jeu, six joueurs se détachent et ont été le socle de l’équipe en 2020 : Piette, Brault-Guillard, Diop, Wanyama, Binks et Quioto.
  • Des joueurs de champ ayant participé à plus de 3 rencontres, Wanyama est le seul à avoir été sur le terrain d’un bout à l’autre de chaque match (24) qu’il a disputé. Il en va de même pour les gardiens, Diop et Pantemis.
  • A contrario, Urruti et Okwonkwo n’ont joué les 90 minutes qu’à une seule reprise, alors qu’ils ont participé à 18 rencontres chacun.
  • Thierry Henry semblait avoir ses remplaçants désignés, avec en tête de liste Okwonkwo (monté 10 fois en cours de match) devant Jackson-Hamel (9), Shome (8), puis Sejdic, Urruti, Lappalainen et Ballou (7 chacun).
  • Avec 8 cartons jaunes et un rouge, Binks est l’incontestable roi de l’indiscipline. Il faut remonter aux 12 jaunes et 2 rouges de Donadel en 2015 pour retrouver un bilan plus sévère… alors qu’il y a eu bien moins de matches cette année !
  • Cela dit, malgré les cinq exclusions, personne n’a reçu deux cartons rouges pour la cinquième saison de suite.
  • Onze joueurs différents ont trouvé le fond des filets.
  • Auteur de 10 buts, Quioto a terminé meilleur buteur de l’équipe. Il a marqué en moyenne toutes les 199 minutes. Avec beaucoup moins de temps de jeu, Lappalainen (un but toutes les 176 minutes) et Ballou (un but en 143 minutes) ont été plus efficaces.

LES BUTS

  • Les supporters de l’IMFC ont vu 88 buts en 2020, soit une moyenne de 3,03 par match.
  • En moyenne, l’équipe a marqué un but toutes les 69 minutes. Pas de quoi pavoiser, puisque la productivité n’avait jamais été aussi basse depuis 2014 et l’ère Klopas.
  • En moyenne, l’équipe a encaissé un but toutes les 53 minutes, comme en 2017.
  • L’Impact n’a pas trouvé le fond des filets lors de 6 rencontres, alors qu’il a préservé les siens inviolés à 5 reprises.
  • Les buts tombés le plus rapidement laissaient présager d’un score fleuve… dans l’autre sens. Tant celui marqué à la 4e minute le 27/9 à New York (défaite 4-1) que celui encaissé à la 7e le 13/9 à Vancouver (victoire 2-4).
  • Deux mi-temps ont été particulièrement difficiles, avec trois buts encaissés : la première face à Toronto en Floride le 16 juillet, et la deuxième de la visite à New York City le 24 octobre.
  • Camacho est le seul défenseur à avoir inscrit un but. Le seul d’une victoire à Toronto, qui plus est !
  • Les buts marqués ont été bien répartis : le premier quart d’heure a été le plus prolifique, avec 8, les deux suivants les moins fructueux avec 5 chacun.
  • On ne peut pas en dire autant des buts encaissés, avec seulement 3 dans le deuxième quart d’heure… mais 15 dans le suivant, celui précédant la mi-temps !
  • Toujours selon le même intervalle, les deux mi-temps ont souvent suivi le même schéma défensif : début moyen (8 bc en première mi-temps / 9 en deuxième), milieu solide (3 / 5) et fin difficile (15 / 10).

Les bilans de la saison 2020 sur ImpactSoccer.com
1. Le bilan du club
2. Aperçu général de la saison
3. Les joueurs sous la loupe
Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email

Calendrier

Prochain match

Montréal - Toronto
Samedi 17 avril, 14h00

Dernier match

Tampa Bay - Montréal1-5
Dimanche 11 avril, 18h00

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Columbus00
  2. Chicago00
  3. Dallas00
  4. New York00
  5. New England00
  6. DC United00
  7. San José00
  8. Kansas City00
  9. Salt Lake00
10. LA Galaxy00
11. Houston00
12. Colorado00
13. Toronto00
14. Seattle00
15. MONTRÉAL00
16. Philadelphie00
17. Minnesota00
18. Orlando00
19. Portland00
20. Vancouver00
21. New York City00
22. Cincinnati00
23. Atlanta00
24. Los Angeles FC00
25. Nashville00
26. Miami00
27. Austin00
► Classements complets

En direct du forum

19h53 - Montréal - Toronto : samedi 17 avril, 14h00 par Wonnilon

17h51 - Préparation de la saison 2021 par hsj

11h38 - Matchs de NWSL sur radio-canada.ca par Pouchkine

11/4 - Effectif 2021 par samsagat

9/4 - Nouveau maillot, nouveau nom, nouveau logo par Citlec

7/4 - Ligue des champions CONCACAF 2021 par hsj

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Écoutez Coup Franc

Buteurs 2020

 Quioto10 
 Urruti
 Taïder
 Lappalainen
 Krkic
 Sejdic
 Okwonkwo
 Wanyama
 Camacho
 Piette
 Tabla
► Toutes les stats

Transferts

ARRIVÉES

Breza (Bologne), Struna (Houston), Bassong (CS Bruges), Miller (Orlando), Mihailovic (Chicago), Hamdi (El Gouna), Torres (Newell's Old Boys), Ibrahim (36 Lion FC), Johnsen (Ulsan), Hurtado (Kansas City)

DÉPARTS

Jackson-Hamel (Fin de contrat), Raitala (Minnesota), Yao (Cavalry FC), Fanni (Fin de carrière), Corrales (Fin de contrat), Krkic (?), Shome (Edmonton), Urruti (Houston), Okwonkwo (Reggina), Sirois (Valour FC), Ferdinand (Ottawa), Rea (Valour FC), Saba (Fin de contrat), Giraldo (Edmonton)

► Détails

Quiz

Dans quel club jouaient Luis Binks et Victor Wanyama avant de signer à Montréal ?

  • Arsenal
  • Tottenham
  • West Ham
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com