Une soirée pleine de cadeaux lors d'un match qui n'en était pas un

York9 FC - Impact Montréal 2-2 – Match de Coupe du Canada joué le 10/07/2019

YORK9 : Ingham, Doner, Gasparotto, Thompson, Abzi, Di Chiara, Murofushi, Porter (84e Ricci), Telfer, Aparicio, Adjei Karlsson (73e Gattas)

MONTRÉAL : Diop, Cabrera, Diallo, Camacho, Brault-Guillard, Kinumbe, Piette (85e Azira), Krolicki, Choinière (66e Taïder), Browne (66e Shome), Urruti

ARBITRE : M. Rudolf

AVERTISSEMENTS : Adjei Karlsonn, Brault-Guillard, Di Chiara, Gattas

LES BUTS : 62e Browne (0-1), 83e Telfer (1-1), 88e Gattas (2-1), 90e Taïder (pen., 2-2)


Montréal est en bonne position après son nul 2-2 à York9 à l’aller des quarts de finale de la Coupe du Canada. Mais après une domination stérile en première mi-temps, il a dû son salut à deux bourdes adverses, n’égalisant qu’en toute fin de rencontre alors qu’il avait ouvert la marque peu après l’heure de jeu.

Pour son entrée en lice en Coupe du Canada, Montréal alignait une équipe mixte : Diop avait pris place dans les buts derrière le trio de défenseurs centraux titulaires le week-end dernier. Sur les côtés, Brault-Guillard était derrière Browne à droite, alors que Kinumbe soutenait Choinière à gauche. Piette et Krolicki occupaient l’axe de l’entrejeu, Urruti commençait à la pointe de l’attaque.

Avant-dernier du classement de la première (demi-)saison de CanPL, York9 a des joueurs offensifs de qualité mais peine à s’exprimer collectivement. Au tour précédent, il a d’ailleurs forgé sa qualification grâce aux phases arrêtées. C’était la menace principale à laquelle on pouvait s’attendre en plus des actions individuelles. En revanche, malgré son mauvais classement, sa défense s’est montrée solide.

Étant donné ce qui précède et l’écart de division(s) entre les deux formations, personne n’a été surpris de voir les Ontariens attendre leur adversaire dès le coup d’envoi. On a donc passé beaucoup de temps dans le même camp, mais la défense regroupée n’était pas tellement mise à mal sur son terrain pour le moins étroit.

C’est même York9 qui s’est créé la première occasion dangereuse, un peu après le quart d’heure : un tir de loin puissant et bondissant de l’arrière gauche Abzi, le genre de frappe que les gardiens détestent, mais elle a fini peu à côté de la cible.

Il fallut attendre 18 autres minutes pour voir la première possibilité de but pour Montréal : puisque les espaces étaient limités et que rien ne passait (il faut dire que ça manquait de mouvement hormis l’activité de Kinumbe, pas toujours compris par ses partenaires), Piette a décidé de tenter sa chance de loin : une bonne frappe qui a léché le dessus de la transversale.

La réplique n’a pas tardé, puisque dans les instants qui suivirent, Adjei a tenté sa chance de loin : parson tir se dirigeait vers l’autre coin du but de Diop, le droit (pour le gardien), était toujours aussi bondissant et vicieux, mais moins puissant et encore non-cadré.

Montréal était peut-être chiche en occasions, mais celle qu’il se créait était très belles. Dans les derniers instants de la première mi-temps, une contre-attaque permettait à Brault-Guillard de déborder sur la droite avant d’envoyer un centre légèrement dévié par Browne avant d’arriver à hauteur du point de penalty d’où Choinière a envoyé un tir en pivot qui a échoué peu à côté.

Si le début de la deuxième mi-temps était toujours aussi peu animé, l’action se passait néanmoins essentiellement dans les parages de Diop, guère inquiété même si York9 était beaucoup plus entreprenant… à moins qu’il n’y ait aussi eu une certaine volonté de l’IMFC de reculer dans l’espoir d’avoir davantage d’espaces lors de ses attaques.

On peut donc dire que l’ouverture du score était un peu contre le cours du jeu. Un ballon aérien était extrêmement mal jugé par Gasparotto, qui a voulu le remettre de la tête vers son gardien mais a beaucoup trop appuyé sa passe, prenant Ingham de court alors que Browne avait flairé le coup et prolongea aisément cette offrande au fond des filets (0-1).

Dans les minutes qui ont suivi l’ouverture du score, Montréal a paru libéré et a failli doubler la marque : Urruti a accéléré sur la gauche du rectangle mais son tir s’est heurté à Ingham qui avait réduit l’angle. Cette embellie fut toutefois bien brève.

York9 essayait mais peinait à se montrer menaçant. Jusqu’au moment où Gattas a envoyé un bon long ballon en direction de Telfer : entre Diallo et Cabrera, il se jouait des deux défenseurs et envoyait une puissante frappe qui laissait Diop cloué sur place (1-1).

Les choses ne s’arrangeaient pas pour l’Impact puisqu’à deux minutes de la fin du temps réglementaire, un corner arrivait au point de penalty où il était prolongé au deuxième poteau vers Gattas que Cabrera avait abandonné comme les maîtres indignes le font avec leur animal de compagnie au moment de déménager ou de partir en vacances. Le remplaçant local ne laissait pas passer l’occasion de donner l’avance à ses couleurs, à la surprise générale et à la grande joie du stade (2-1).

Mais la soirée des cadeaux n’était pas terminée. Ce fut au tour d’Ingham d’en offrir un énorme dans les arrêts de jeu : alors qu’Urruti était sur la gauche du rectangle, avec un adversaire sur le dos, le gardien de York9 a décidé de partir à sa rencontre et de se jeter pour lui subtiliser le ballon. Une décision complètement folle, un geste difficile à réaliser qu’il a complètement raté, ne réussissant qu’à faucher l’Argentin. Le penalty était indiscutable, et Taïder le transformait calmement (2-2).

On n’était pas encore au bout de nos émotions ! Dans les arrêts de jeu, un centre venu de la gauche sema la confusion dans le rectangle de l’Impact. Avec un adversaire tout près de lui, Diop y alla d’une sortie mal avisée, poussant le ballon vers Di Chiara, surpris, dont l’envoi toucha l’extérieur du cadre du but qui était pourtant bien vide devant lui !

L’Impact l’a échappé belle et doit son salut à deux cadeaux d’un adversaire qui n’a pas démérité. Il entamera donc le match retour en bonne position, celle de l’équipe virtuellement qualifiée. Il partira aussi avec l’avantage du terrain, et peut-être une meilleure connaissance de son adversaire. Il doit en tout cas à ses supporters une prestation de meilleure facture, tant lors de la venue de York9 dans deux semaines que de celle de Toronto samedi prochain.

Calendrier

Prochain match

Non communiqué

Dernier match

Montréal - New York3-0
Dimanche 6 octobre, 16h00

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Los Angeles FC3472
  2. New York City3464
  3. Atlanta3458
  4. Seattle3456
  5. Philadelphie3455
  6. Salt Lake3453
  7. Minnesota3453
  8. LA Galaxy3451
  9. Toronto3450
10. DC United3450
11. Portland3449
12. New York3448
13. Dallas3448
14. New England3445
15. San José3444
16. Colorado3442
17. Chicago3442
18. MONTRÉAL3441
19. Houston3440
20. Kansas City3438
21. Columbus3438
22. Orlando3437
23. Vancouver3434
24. FC Cincinnati3424
► Classements complets

En direct du forum

13h59 - Romell Quioto par Y

3h48 - Une histoire de FM 2020 avec l'Impact de Montréal par SizzlingPopcorn

2h31 - Qui reste, qui part ? par Matheo

0h40 - Bilans de saison 2019 par imfc132

20/11 - Repêchage d'expansion par Numero10

19/11 - Thierry Henry nouvel entraîneur par loupdogg

19/11 - Émission Coup Franc... la revoilà ! par Bxl Boy

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Écoutez Coup Franc

Buteurs

 Taïder10 
 Okwonkwo
 Piatti
 Lappalainen
 Jackson-Hamel
 Urruti
 Krkic
 Browne
 Diallo
 Novillo
 Sagna
 Shome
 Camacho
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 40 matches

1. Okwonkwo
2. Piette
3. Sagna
4. Taïder
5. Urruti

► Détails

Quiz

La défaite 0-3 contre Kansas City en mai 2014 fut humiliante à plus d'un titre, mais particulièrement parce que...

  • un seul joueur de l'équipe adversaire avait réussi à lui tout seul plus de bonnes passes que tous les montréalais réunis
  • Montréal a joué à 11 contre 9 pendant une heure et n'a pas cadré un seul tir
  • l'adversaire avait laissé 9 titulaires au repos et a passé presque tout le match dans le camp de l'Impact
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com