Faible, imprécis, maladroit, naïf

Impact Montréal - FC Cincinnati 0-1 – Match de championnat (phase classique) joué le 14/09/2019

 Impact de Montréal
MONTRÉAL : Bush, Sagna, Camacho, Raitala, Lovitz, Piette, Taïder, Okwonkwo (69e Tabla), Piatti, Bojan (76e Lappalainen), Urruti

CINCINNATI : Tyton, Deplagne, Van Der Werff, Waston, Garza, Bertone, Cruz (69e Alashe), Amaya (89e Hagglund), Ledesma, Gyau, Mattocks (85e Dally)

ARBITRE : M. Touchan

AVERTISSEMENTS : Lovitz, Okwonkwo, Camacho

EXCLUSION : 88e Waston (2j.)

LES BUTS : 1re Cruz (0-1)


Un but de Cruz après moins de 30 secondes a permis à Cincinnati de s’imposer 0-1 à Montréal à l’issue d’une rencontre d’un niveau exécrable d’un côté comme de l’autre qui fut probablement l’une des pires en MLS cette saison.

Il y avait quelques surprises dans la composition d’équipe. La bonne d’abord : Piatti, rétabli, était titulaire. L’étonnante ensuite : annoncé suspendu sur le site de la MLS, Urruti était bel et bien qualifié, et titulaire. L’absent enfin : Fanni n’était même pas sur la feuille de match.

Mais pas le temps de penser aux clefs du match que Bush devait aller chercher le ballon au fond de ses filets ! On ne jouait pas depuis une demi-minute qu’un centre écarté par Camacho arrivait à Gyau à l’entrée du rectangle. Son tir dévié parvenait à Cruz, complètement oublié, qui ne se faisait pas prier pour ouvrir la marque (0-1).

Montréal a vainement essayé de réagir. Malgré un jeu pour le moins erratique, il s’est créé deux occasions. D’abord sur un ballon en retrait d’Urruti en direction de Piatti dont le premier tir a été contré et le second croqué. Ensuite sur un beau ballon piqué de Taïder repris de la tête par Piatti qui avait surgi dans l’espace mais a mal ajusté son dernier geste.

Même s’il passait l’essentiel de son temps dans le camp adverse, l’Impact n’y faisait pas grand-chose de probant. Quelques pertes de balle auraient aussi pu être sévèrement punies, mais les visiteurs multipliaient les mauvais choix et les mauvaises exécutions bousillant le grand potentiel de plusieurs reconversions rapides.

L’approche de la demi-heure fut le moment le plus menaçant devant le but adverse. Tout d’abord à la suite d’une accélération dans l’axe d’Urruti qui a glissé le ballon vers Okwonkwo sur la droite, mais le tir à ras-de-terre du Nigérian était un rien trop croisé. Deux minutes plus tard, Bojan a accéléré sur la droite du rectangle : son ballon aérien est passé en rien devant Okwonkwo, mais Tyton a complètement raté sa sortie et fut tout heureux de voir un de ses défenseurs arriver premier au ballon pour dégager.

Un éclair dans la grisaille, avec une fin de première mi-temps qui ressembla beaucoup à ce qui avait précédé. À une petite différence près, puisque Cincinnati parvint quand même à ne pas gâcher un contre. Bon, il n’a quand même pas été bien négocié, mais s’est néanmoins terminé par un tir, de Ledesma, dévié en corner par Bush.

Et Montréal s’est créé son occasion sortie de nulle part. Taïder a joué un coup franc au sol en direction de Piatti dont le centre au deuxième poteau fut remis par Sagna vers Urruti complètement seul : sa puissante volée prenait la bonne direction jusqu’à ce que Tyton ne la détourne par on ne sait trop quel miracle.

Mais soyons francs : cette première mi-temps exécrable de part et d’autre est certainement à mettre dans la liste des plus mauvaises jouées en MLS cette saison. Les deux équipes faisaient preuve de faiblesse, d’imprécision, de maladresse et de naïveté offrant au public un spectacle déplorable. Et la suite fut du même acabit.

On vous a passé la mauvaise touche qui a failli mener à un penalty pour Cincinnati (il semblait bel et bien y avoir un accrochage dans le rectangle, mais le corps arbitral n’a pas bronché) et vous épargnera la fois où Mattocks, en deuxième mi-temps, pensait avoir volé le ballon sur un relance à la main de Bush mais fut sanctionné pour une faute alors qu’il allait vers le but vide. Ou le ballon pris en mains par Bush après une remise au pied d’un de ses défenseurs sans que l’arbitre ne s’en émeuve.

Le jeu déployé après la pause ne fut pas meilleur mais dans un premier temps, il y eut quand même un peu d’animation. On pensait d’ailleurs que c’était bien reparti quand, une petite minute après la reprise, Okwonkwo nous gratifia d’un bel effort côté droit avant de rentrer dans le rectangle pour armer une frappe, déviée en corner.

Deux minutes plus tard, il écopa d’un carton jaune pour une faute sur Garza, qui avait débordé sur la gauche et était quand même parvenu à centrer vers Mattocks, dont la reprise a fini dans le petit filet avant que l’arbitre n’octroie le coup franc aux visiteurs.

Puisque ça ne marchait pas collectivement, il fallait essayer tout seul. Ce que Piatti tenta d’une magnifique demi-volée consécutive à une rentrée en touche, mais sa frappe était un rien trop croisée.

Le même film passait encore et encore. Et donc, on en est à l’épisode de la perte de balle montréalaise un peu stupide. Cette fois, le coup n’était pas facile à jouer pour les visiteurs, et c’est bien entendu là qu’ils n’ont pas fait avorter bêtement l’occasion. Ledesma a servi Mattocks, bien mal pris seul face à plusieurs adversaires sur la droite du rectangle : il parvint à tirer mais pas à cadrer.

L’un des Montréalais les plus remuants - et pourtant le premier remplacé de la soirée -, Okwonkwo a une nouvelle fois créé le danger, en récupérant le ballon sur son flanc droit à la hauteur de la ligne médiane avant de quasiment traverser un demi-terrain et de tirer : l’effort individuel était beau mais le geste final trop croisé.

Par la suite, on est bien plus souvent passé près du 0-2 que de l’égalisation. Notamment sur un contre, enfin presque bien négocié, sur lequel Mattocks a fixé trois adversaires avant de chercher Alashe, en duel avec Taïder qui l’a empêché, sans faute, d’aller au ballon. Celui-ci est arrivé à Gyau, qui avait tout son temps mais a tenté la reprise de volée : certes, Bush a dû la dévier en corner, mais une fois de plus, il y avait moyen de bien mieux faire.

Une minute plus tard, plusieurs joueurs visiteurs ont été complètement oubliés sur un coup franc, dont Ledesma auteur d’une magnifique reprise en un temps du gauche qui est passée juste à l’extérieur du poteau opposé. Un beau geste de la part d’un joueur qui a des qualités techniques mais n’a pas toujours fait preuve d’esprit collectif ni d’esprit sportif.

L’arbitre, qui dans l’ensemble ne fut pas mauvais mais a complètement raté son coup à quelques moments précis et importants, s’est attiré le courroux du stade quand, à moins de dix minutes de la fin du temps réglementaire, il a laissé le jeu se poursuivre alors que Gyau avait commis une faute sur Sagna à l’entrée du rectangle. Vu qu’il en avait déjà oublié une, au même endroit, en première mi-temps… ça compensait peut-être. À moins que la compensation ne soit dans l’autre sens avec la deuxième carte jaune à Waston lors de protestations de Cincinnati alors que Montréal bénéficiait d’un coup franc intéressant à la 88e.

Il était temps que ça se termine, mais le corps arbitral décidé de prolonger ce calvaire collectif de 8 minutes (!), ce qui permit à l’IMFC d’enfin se créer une occasion depuis la sortie d’Okwonkwo (et donc, en tout et pour tout, en une demi-heure…) Elle vint d’un très beau centre de Camacho que Sagna prolongea du bout du crâne sans toutefois parvenir à suffisamment redresser la course du ballon.

Eh oui, deux défenseurs ! On notera aussi que Sagna, avec le penalty non sifflé, fut le seul montréalais à créer le danger dans le rectangle adverse lors du dernier tiers de la rencontre. C’est, bien entendu, largement insuffisant, mais très symptomatique.

Avec ce résultat, les derniers espoirs de se qualifier pour la phase finale de la Coupe MLS sont partis en fumée, même si Jesse Marsch vous dira que rien n’est fait tant que ce n’est pas mathématique. Cependant, plus que le résultat, c’est la manière qui inquiète. Quoique, si, le résultat aussi, en fait… tout. Car perdre face à une équipe aussi faible que Cincinnati (qui a joué comme face à Toronto : avec des joueurs de qualité, mais qui semblaient préparer leur première saison ensemble et étaient loin de leur meilleur niveau technique), c’est anormal. Et perdre de la sorte, encore plus.

Si l’attitude des joueurs ne fut pas toujours exemplaire, sont-ils vraiment les premiers à blâmer ? Et que dire de Wilmer Cabrera, à qui on a confié une équipe en déconfiture, et dont le prédécesseur était l’exact opposé ? Il n’est certes pas l’homme de la situation, mais on peut difficilement juger de ses qualités et de ses défauts dans de telles circonstances.

Reste que ce club a besoin de certitudes. D’une direction sportive. D’un entraîneur dont on sait qu’il a le potentiel de la mener au sommet. Et de joueurs qui conviennent à ce dernier. En ce moment, on n’a rien de tout ça. Rémi Garde avait hérité d’un vaste chantier, et on a plus qu’une impression de retour à la case départ.

Néanmoins, une certitude sportive très positive reste possible pour cette saison : remporter la Coupe du Canada, et se qualifier pour la Ligue des champions (bien plus aléatoire, une qualification pour la Leagues Cup reste possible aussi). Mercredi, il faudra évidemment montrer un tout autre visage face à Toronto pour espérer soulever la Coupe des Voyageurs. Mais désormais, c’est clair, net et précis : tout pour la Coupe !

Calendrier

Prochain match

Non communiqué

Dernier match

Montréal - New York3-0
Dimanche 6 octobre, 16h00

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Los Angeles FC3472
  2. New York City3464
  3. Atlanta3458
  4. Seattle3456
  5. Philadelphie3455
  6. Salt Lake3453
  7. Minnesota3453
  8. LA Galaxy3451
  9. Toronto3450
10. DC United3450
11. Portland3449
12. New York3448
13. Dallas3448
14. New England3445
15. San José3444
16. Colorado3442
17. Chicago3442
18. MONTRÉAL3441
19. Houston3440
20. Kansas City3438
21. Columbus3438
22. Orlando3437
23. Vancouver3434
24. FC Cincinnati3424
► Classements complets

En direct du forum

18h51 - Romell Quioto par hsj

3h48 - Une histoire de FM 2020 avec l'Impact de Montréal par SizzlingPopcorn

2h31 - Qui reste, qui part ? par Matheo

0h40 - Bilans de saison 2019 par imfc132

20/11 - Repêchage d'expansion par Numero10

19/11 - Thierry Henry nouvel entraîneur par loupdogg

19/11 - Émission Coup Franc... la revoilà ! par Bxl Boy

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Écoutez Coup Franc

Buteurs

 Taïder10 
 Okwonkwo
 Piatti
 Lappalainen
 Jackson-Hamel
 Urruti
 Krkic
 Browne
 Diallo
 Novillo
 Sagna
 Shome
 Camacho
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 40 matches

1. Okwonkwo
2. Piette
3. Sagna
4. Taïder
5. Urruti

► Détails

Quiz

Le succès du 6 juin 2015 à Columbus était le premier en __ déplacements en championnat ?

  • 21
  • 28
  • 35
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com