Convaincant avant le rouge, efficace après

Seattle Sounders FC - Impact Montréal 0-1 – Match de championnat (phase classique) joué le 31/03/2018

SEATTLE : Frei, Leerdam, Torres, Marshall, Francis (84e Nouhou), C. Roldan, Svensson, Eikrem (46e McCrary), Lodeiro, Bwana (74e A. Roldan), Bruin

MONTRÉAL : Bush, Duvall, Cabrera, Fanni, Raitala, Lovitz, Piette, Krolicki (80e Silva), Taïder, Vargas (72e Jackson-Hamel), Piatti

ARBITRE : M. Elfath

AVERTISSEMENTS : Lovitz, Torres, Krolicki, Piette

EXCLUSION : 40e Leerdam

LE BUT : 60e Vargas (0-1)


À onze contre dix pendant plus de la moitié du match, Montréal s’est imposé 0-1 à Seattle sur un but de Vargas, dans un match un peu paradoxal car c’est lorsque les deux équipes étaient à égalité numérique que l’équipe fut la plus convaincante. Reste qu’elle est restée concentrée sur son sujet d’un bout à l’autre de la rencontre et a encore augmenté son capital de points… et de confiance.

Arrivés depuis bientôt deux semaines, Camacho et Silva n’étaient pas titulaires, ce qui a surpris bien du monde. Mais Garde a aimé ce qu’il a vu contre Toronto, décidant de reconduire le même onze… à l’exception de Petrasso, blessé avec le Canada et pas à 100%. Une chance à saisir pour Duvall. En face, Dempsey était suspendu mais Seattle récupérait Lodeiro et Bruin, de retour de blessure, contrairement à plusieurs autres titulaires habituels.

Le début de rencontre fut équilibré, les deux équipes enfilant leur bleu de chauffe et s’observant sans pour autant laisser passer leurs chances de mettre le nez à la fenêtre, ce qui résulta en un tir de Bruin légèrement dévié et trop croisé, une frappe à distance de Vargas sans danger pour Frei et un tir de Piatti contré in extremis par Marshall.

Seattle a quand même eu énormément de mal à faire reculer Montréal dans ses quinze derniers mètres pour y développer des actions. C’est pourtant ainsi qu’il s’est montré le plus dangereux. Avec un centre de Francis pour Lodeiro plein axe à 15 mètres du but, mais le tir de l’Uruguayen a filé au-dessus. L’équipe locale a aussi créé du danger sur corner, notamment une reprise de la tête de Bruin qui a fini peu à côté.

Montréal était patient. Pas dans le sens d’attendre son adversaire en espérant contrer, mais bien de ne se précipiter ni dans ses gestes défensifs ni dans ses gestes offensifs. Le bloc ne reculait pas outre mesure, l’équipe ne prenait pas de risques inconsidérés. Elle tentait avait tout de développer son jeu, et combinait bien dans l’axe de l’entrejeu, où Krolicki s’est particulièrement mis en valeur en première mi-temps, alors que le duo Svensson - Roldan était à la peine.

Cherchant toujours à marquer son premier but et à prendre ses premiers points cette saison, les joueurs de Seattle semblaient avoir reçu l’instruction de mettre le pied. Une agressivité pas toujours adroite, résultant sur des fautes pas forcément méchantes mais bien bêtes. Ce qui donna notamment l’occasion de voir que Montréal a un bon tireur de coup franc en la personne de Vargas, qui a obligé Frei à sortir une très belle parade.

Après 20 minutes équilibrées, Seattle fut en dedans pour les 20 minutes suivantes. Montréal était davantage en contrôle du ballon. Et du match… ou alors l’adversaire pensait-il que le laisser assumer les débats allait causer des maux de tête à l’Impact ? Si ce scénario n’engendra pas d’occasions, il n’avait en tout cas pas l’air d’éroder la confiance des visiteurs, toujours bien concentrés sur leur sujet.

Et puis survint un tournant du match à cinq minutes de la pause. Après un duel entre Lovitz et Leerdam sur lequel le deuxième nommé ne sauta pas, provoquant ainsi la chute de son adversaire, l’arrière gauche fut mécontent et bouscula le joueur local : ce dernier a eu le très mauvais réflexe de lui envoyer la main au visage, ce qui a valu son exclusion. La prochaine fois, il tombera peut-être de façon spectaculaire pour chercher à ce que le carton rouge aille dans l’autre sens…

Malgré son infériorité numérique, Seattle reprit du poil de la bête. C’est même l’équipe locale qui s’est montré dangereuse en premier après le retour des vestiaires : servi par une belle talonnade de Bruin, Lodeiro a effacé deux adversaires avant d’envoyer un tir de loin qui est passé peu à côté. Malgré cela, les hommes de Brian Schmetzer passaient l’essentiel de leur temps dans leur camp à attendre l’adversaire.

Avec succès, dans un premier temps. À l’heure de jeu, on se demandait même si Seattle ne gagnait pas en confiance. Peut-être. Peut-être trop ? Francis a été coupable d’une perte de balle empreinte de nonchalance sur la gauche, près de son but, face à Taïder qui a rapidement vu le bon coup à jouer, servant Piatti dont le slalom dans le rectangle a permis d’effacer des défenseurs et d’isoler Vargas, qui n’a plus eu qu’à conclure (0-1).

La confiance accumulée par Seattle après l’exclusion lui a quand même permis de se mettre immédiatement à la quête de l’égalisation. Bien que peu intense, surtout avec un homme de moins, le pressing était réel : meilleure preuve, un centre très mal dégagé droit sur Lodeiro dont la reprise a filé dans les nuages. Encore des difficultés pour la défense quand un coup franc remis par Torres fut dégagé sur Bruin, dont la reprise en un temps était cette fois cadrée, mais sur Bush.

L’avantage d’un homme pour Montréal ne se voyait pas vraiment. Ou alors, il faisait la différence entre la pression soutenue de Seattle et une pression qui aurait été impossible à gérer. L’Impact commençait à commettre des fautes à des endroits stratégiques. Offrant des coups francs bien placés. L’un d’entre eux fur repris par Svensson d’une tête ni mauvaise ni excellente, et Bush s’empara du ballon. Un autre arriva à Marshall, qui émergea dans les airs mais manqua le cadre de peu.

Coup franc encore, au début des arrêts de jeu, sur lequel une ligne de joueurs de Seattle avait devancé tous les défenseurs de l’Impact, mais la reprise de la tête de C. Roldan fut à nouveau trop près de Bush pour compliquer suffisamment l’intervention du gardien.

Sur certaines attaques, le ballon revenait aussi vite qu’il partait, les tirs adverses étant contrés tour à tour, les uns dangereux - Lodeiro obligeant entre autres Bush à repousser une frappe qui allait dans la bonne direction - les autres repoussés avant le dernier rideau.

Malgré cela, Montréal a plutôt bien géré la fin de match, en partie aidé par de trop nombreuses approximations de Seattle… mais il faut aussi souligner que chacune d’entre elles était immédiatement punie par une intervention qui cassait le rythme des échanges et permettait, au moins un peu, de respirer. Ce n’était pas le seul moment répit de la défense, souvent bien aidée par le travail défensif des joueurs offensifs, qui ralentissaient régulièrement la progression adverse.

Mais la véritable bouffée d’oxygène est arrivée au moment du coup de sifflet final : toujours vierge de buts et de points cette saison, Seattle peut se mordre les doigts de ses occasions manquées et, surtout, du carton rouge. Néanmoins, de ce qu’on a vu sur 90 minutes, rien ne permet de dire que le verdict aurait été identique ou différent sans cette exclusion. Malgré une fin de match difficile, Montréal est resté concentré sur son sujet d’un bout à l’autre de la rencontre, ce qui est tout aussi encourageant que les trois points. Et ce 5-3-2 a pour la deuxième fois en autant de rencontres été à la fois satisfaisant et efficace.

Calendrier

Prochain match

Atlanta - Montréal
Samedi 28 avril, 13h00

Dernier match

Montréal - Los Angeles3-5
Samedi 21 avril, 13h00

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Kansas City817
  2. New York City817
  3. Atlanta716
  4. Orlando713
  5. Los Angeles FC612
  6. Dallas612
  7. New England711
  8. Columbus811
  9. Salt Lake710
10. Vancouver810
11. LA Galaxy710
12. New York69
13. Houston68
14. Portland78
15. Colorado68
16. Chicago67
17. MONTRÉAL76
18. Minnesota76
19. San José65
20. DC United65
21. Philadelphie65
22. Seattle54
23. Toronto53
► Classements complets

En direct du forum

19h24 - Des joueurs réguliers ou qui alternent les hauts et les bas ? par Bxl Boy

19h14 - Montréal - Los Angeles : samedi 21 avril, 13h00 par Bxl Boy

18h58 - Jean-Yves Ballou Tabla par xdukex

17h49 - Montréal - Los Angeles : l'Homme de la saison par Camembert

15h40 - Transferts 2018 : besoins, rumeurs, arrivées et départs par Daniel

14h56 - MLS - saison 2018 par mad72

23h18 - Stade Saputo et Ambiance 2018 par PJ Jolivet

21/4 - New York - Montréal : l'Homme de la saison par Bxl Boy

20/4 - Prix des billets individuels 2018 par Daniel

20/4 - Liste des anciens de l'Impact par Taliah

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Nouvelles de la MLS

Buteurs

 Piatti
 Vargas
 Edwards
 Mancosu
► Toutes les stats

Transferts

ARRIVÉES

Pantemis (Sans club), Diop (LA Galaxy), Beaulieu (University of New Mexico), Diallo (Brest), Fanni (Marseille), Camacho (Waasland-Beveren), Raitala (Columbus), Petrasso (QPR), Meilleur-Giguère (Ottawa), Silva (Lanus), Vargas (Universidad Catolica), Taïder (Bologne), Krolicki (SuperDraft), Edwards (Toronto)

DÉPARTS

Camara (Fin de carrière), Bernier (Fin de carrière), Crépeau (Ottawa), Lefèvre (?), Romero (Fin de contrat), Kronberg (Fin de contrat), Ciman (Los Angeles FC), Oyongo Bitolo (Montpellier), Bernardello (Fin de contrat), Salazar (Ottawa), Boldor (Vérone), Francis (Fin de contrat), Shome (Ottawa), Dzemaili (Bologne), Tabla (Barcelone), DePuy (Fremad A), Meilleur-Giguère (Ottawa)

► Détails

Quiz

Le passage de la saison 2016 à la saison 2017 a été marqué par stabilité et changement. Lesquels ?

  • L'entraîneur est resté mais l'effectif a complètement changé
  • Un nouvel entraîneur est arrivé, mais a gardé les joueurs et le style de son prédécesseur
  • Les 11 titulaires sont restés, tout comme l'entraîneur qui a voulu que l'équipe change de style de jeu
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com