Des signes rassurants

DC United - Impact Montréal 2-4 – Match amical joué le 18/02/2017

Pour son deuxième match amical face à un club de MLS, Montréal a battu DC United 4-2 et tant les titulaires habituels que les autres joueurs ont rassuré après la déroute contre Chicago. L’engagement était toujours présent, mais l’équipe a joué à un rythme plus élevé et fait preuve de davantage de rigueur.

Mauro Biello avait choisi de commencer le match avec ce qui était le plus proche possible de son onze de base pour le début de saison. On a donc vu tous les titulaires à l’œuvre fin 2016, à l’exception d’Oyongo, fraîchement revenu d’Afrique, et de Camara, monté en fin de match mais peut-être pas encore complètement rétabli, respectivement remplacés par Lovitz, à l’essai, et Duvall.

On a rapidement constaté que par rapport au duel contre Chicago, le rythme et la concentration avaient été élevés de plusieurs crans. Tout s’annonçait déjà sous les meilleurs auspices quand, après à peine plus de cinq minutes, une mauvaise relance de DC United permettait de renvoyer le ballon loin dans le rectangle, où plusieurs Montréalais étaient encore à l’affût. Piatti n’a peut-être pas réussi à contourner Worra, mais le ballon est arrivé à Bernier dont le centre en retrait a été repris en un temps par Oduro sans tergiverser (0-1).

Mal rentré dans son match, DC United a petit à petit trouvé ses esprits. Il a tout d’abord égalisé par Birnbaum qui a émergé de la tête suite à un corner de Sam (1-1). Il a ensuite continué d’aller de l’avant, avec entre autres un Sam virevoltant qui mettait beaucoup Lovitz à contribution. L’occasion la plus dangereuse fut un tir de Mullins dans le filet latéral. DC United poussait, et a même appelé un penalty pour une faute de main montréalaise, ce que l’arbitre n’a pas accordé.

Quelques instants plus tard, un contre montréalais a permis à Mancosu de se présenter seul face à Worra. L’Italien a été le plus rapide : premier sur le ballon, il l’a écarté du gardien adverse qui, poursuivant sur son élan, a fauché son adversaire. Un penalty indiscutable que Piatti a converti en prenant Worra à contre-pied (1-2).

On jouait depuis 20 minutes, et le score n’a plus bougé avant la pause, sifflée sur un résultat conforme à la physionomie de la première mi-temps. Certes, l’Impact a semblé être légèrement dominé pendant une dizaine de minutes en fin de période, mais on voyait clairement qu’il laissait l’initiative du jeu (et du rythme, qui avait beaucoup baissé) à son adversaire, contrôlant en fait les évènements.

Rare point commun avec le match contre Chicago, l’intensité et la volonté de l’Impact dans les duels - et comme son adversaire jouait le jeu bien plus naïvement que celui de mercredi, Bernardello et consorts ne se privaient pas d’aller au contact pour récupérer les ballons. Le pressing défensif de DC United n’était pas à-propos non plus, et ça a également aidé les Montréalais à maîtriser encore davantage leur sort.

La deuxième mi-temps a commencé comme la première, tant dans le jeu en général qu’au marquoir, avec un but marqué assez rapidement par Montréal. Alors que DC United peinait à se dégager, le ballon revenait tant et plus dans ses 10 derniers mètres jusqu’à ce que Mullins intervienne de la tête devant le gardien Klenofsky… envoyant en outre le ballon en direction de son but, droit sur la tête de Mancosu qui n’a eu qu’à le prolonger au fond des filets (1-3).

Et comme en première période, il n’a pas fallu attendre longtemps pour voir DC United marquer à son tour. Si balle au pied, Lovitz a plu à quelques observateurs, force est de constater que DC United est souvent passé de son côté. Le but est tombé sur un nouveau centre de la droite, sur lequel Jeffrey a tenté sa chance de loin : un tir à première vue anodin, sur lequel Cabrera mis le pied pour le dévier… ce qu’il a réussi, trompant du même coup son propre gardien (2-3).

À l’heure de jeu, comme prévu, Mauro Biello a remplacé presque tout le monde. DC United ayant aussi effectué une tonne de changements, la dernière demi-heure fut bien plus décousue des deux côtés. Tantôt en conservant le ballon, tantôt en défendant davantage, les remplaçants montréalais ont bien contenu leur adversaire qui cherchait à égaliser, rachetant pour certains leur sortie ratée contre Chicago.

Seul des 22 acteurs à passer les 90 minutes sur le terrain, Bush a eu tout le temps d’identifier les 21 autres joueurs puisqu’il ne fut plus inquiété le moins du monde. C’est au contraire Jackson-Hamel qui a donné son allure finale au score (2-4) en concluant victorieusement un beau travail préparatoire de Ballou côté gauche.

Après le match contre Chicago, on avait besoin de signes rassurants, et on en a vu contre DC United. Le onze de base reprend petit à petit ses marques, et les joueurs qui doivent amener des solutions de rechange ont davantage montré qu’ils en étaient capables. Ils auront une autre chance de se faire valoir mercredi contre Philadelphie, puisque Mauro Biello a déjà annoncé qu’il profiterait de ce match pour leur donner pas mal de temps de jeu. Viendra ensuite le duel contre Tampa Bay, où l’équipe devrait ressembler à celle qui sera sur le terrain à San José lors de la première journée de championnat.

Calendrier

Prochain match

Montréal - Vancouver
Samedi 29 avril, 15h00

Dernier match

Philadelphie - Montréal3-3
Samedi 22 avril, 13h00

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Portland816
  2. Orlando615
  3. Dallas614
  4. Houston713
  5. Columbus813
  6. New York813
  7. Kansas City712
  8. Atlanta711
  9. Chicago711
10. New York City710
11. Toronto710
12. Seattle79
13. New England89
14. San José89
15. Minnesota88
16. Salt Lake88
17. DC United78
18. Vancouver77
19. MONTRÉAL77
20. LA Galaxy76
21. Colorado64
22. Philadelphie73
► Classements complets

En direct du forum

6h18 - Classement de l'ambition des clubs MLS par Citlec

3h27 - Stade Saputo et ambiance 2017 par Phil7777

22h35 - Philadelphie - Montreal: Samedi 22 avril, 13h par gold

20h51 - Philadelphie - Montréal : l'homme de la saison par ATN_LR

20h02 - MLS - saison 2017 par penz

16h56 - MLS live par Daniel

23/4 - Commentaires - Homme de la saison 2017 par Lagom

23/4 - Saison 2017: départs et besoins par bad seed

23/4 - Popularité du soccer en général (pas uniquement l'Impact) par flying_dutchman

22/4 - Montréal - Atlanta : l'homme de la saison par Bxl Boy

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Nouvelles de la MLS

Buteurs

 Jackson-Hamel
 Piatti
 Mancosu
 Oduro
 Tabla
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 6 matches

1. Bernier
2. Piatti
3. Tabla
4. Bush
5. Ciman

► Détails

Quiz

Quel est le point commun entre Paetec Park (Rochester), le Silverbacks Stadium (Atlanta), le Virginia Beach Sportsplex (Virginia Beach) et le Blackbaud Stadium (Charleston), où Montréal a joué en USL ?

  • Ce sont, à part le stade de Montréal, les seuls à être éclairés et, donc, qui permettent de jouer en soirée
  • Ils sont munis de gazon synthétique
  • Ils ont été construits spécifiquement pour y jouer au soccer
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com