Puissance quatre

Impact Montréal - Real Salt Lake 3-1 – Match de championnat (phase classique) joué le 19/08/2017

 Impact de Montréal
MONTRÉAL : Bush, Camara (67e Francis), Fisher, Ciman, Lovitz, Piette, Béland-Goyette, Dzemaili (74e Romero), Salazar, Piatti, Jackson-Hamel (85e Cabrera)

SALT LAKE : Rimando, Beltran, M. Silva (6e Horst), Glad, Wingert (86e Movsisyan), Beckerman, Stephen (60e Saucedo), Rusnak, Savarino, Lennon, L. Silva

ARBITRE : M. Penso

AVERTISSEMENTS : Lennon, Stephen, Wingert, Bush, Beltran, L. Silva, Horst

LES BUTS : 11e Piatti (1-0), 26e L. Silva (1-1), 29e Piatti (2-1), 47e Jackson-Hamel (3-1)


Une ouverture du score rapide, un moment de relâchement suivi de l’égalisation, un réveil et un but immédiats puis une mise à l’abri juste après la pause : Montréal a remporté sa quatrième victoire consécutive en exploitant parfaitement les espaces dans le dos de la défense de Salt Lake, une équipe combative mais lente derrière et maladroite devant qu’il a logiquement battue 3-1.

On s’attendait à une rotation dans l’équipe, et en effet, Mauro Biello a laissé sur le banc la moitié des joueurs de champ utilisés systématiquement lors des dernières rencontres. En revanche, les vedettes Piatti, Ciman et Dzemaili étaient bel et bien sur le terrain au coup d’envoi, tout comme Piette, mais aussi Lovitz (on aurait pu imaginer une première titularisation pour Francis) et Bush (le match de Crépeau ressemble de plus en plus à un cas isolé). Au repos, donc, Duvall, Cabrera, Bernier, Oduro et Mancosu, respectivement relayés par Camara, Fisher, Béland-Goyette, Salazar et Jackson-Hamel.

Salt Lake est l’équipe de MLS à avoir encaissé le plus de buts lors d’un face à face entre un adversaire et son gardien (statistique Vision du Jeu) et on a rapidement constaté que le dos de sa défense était effectivement un boulevard qui n’a rien à envier à l’arrière-train de Kim Kardashian. Après 4 minutes à peine, Salazar tentait d’isoler Piatti devant Rimando, et il fallut un superbe retour de M. Silva pour éviter un tir.

Le seul fait d’armes du défenseur, qui fut remplacé sur blessure seulement une minute plus tard. De quoi rappeler le match de mercredi contre Chicago. Mais pas de but immédiatement après, au contraire, une première occasion adverse : Stephen a gagné un ballon dans les pieds de Béland-Goyette, ce qui a résulté sur une hésitation derrière lui permettant de trouver Rusnak dont le tir est passé à côté.

Mais la tendance lourde de ce début de match, c’était bel et bien de le regarder avec les yeux de Rimando, déjà souvent isolé face à un joueur au maillot rayé bleu et noir. Après une perte de balle de Salt Lake au milieu, Dzemaili a lancé Jackson-Hamel alors que la défense dormait. Le Bombardier de Limoilou a toutefois poussé son ballon trop loin, ce qui a permis au portier visiteur de s’en emparer.

On ne jouait que depuis dix minutes quand une nouvelle tergiversation de l’entrejeu visiteur offrait une occasion à Montréal avec des espaces béants dans le dos de la défense, visibles depuis la Grande Muraille de Chine. Ou même de l’autre bout de la terre puisque, dos au but (et auxdits espaces), et à Glad, Jackson-Hamel a réussi à se retourner et à lancer Dzemaili en profondeur. Le Suisse a centré pour Piatti, isolé face à Rimando et qui a ouvert la marque d’une reprise en un temps.

Ça semblait presque trop facile. Une impression confirmée quand même Beckerman s’est mis à perdre le ballon : Dzemaili l’a récupéré une fois dans les pieds de son adversaire, une seconde après avoir vu sa tentative de passe à Béland-Goyette contrée, avant de tirer peu au-dessus. Sauf que cette aisance a commencé à se transformer en relâchement de l’Impact…

Sans impressionner outre mesure, Salt Lake prenait du poil de la bête. Et a fini par en profiter quand après un une-deux avec Rusnak sur la droite, L. Silva a envoyé une frappe croisée en un temps, malgré l’angle difficile, ce qui lui a permis de tromper Bush et d’égaliser (1-1).

Montréal n’a pas mis trop de temps à répondre. À la demi-heure, Camara a débordé et presque tout le monde a foncé vers le but de Rimando. L’arrière droit français a bien vu que ce n’était pas le cas de Salazar, qui attendait le ballon un peu oublié à l’entrée du rectangle : il l’a servi en bonne position, mais le Bélizien a raté sa frappe… poussant lentement le ballon vers l’intérieur du rectangle où les défenseurs étaient majoritaires… mais endormis. Et c’est donc Jackson-Hamel qui fut le premier au ballon, a servi Piatti qui a régalé l’assistant avant de la faire jubiler (2-1).

La fin de la première mi-temps fut équilibrée, avec quand même davantage d’initiative des visiteurs, qui se sont procuré les meilleures occasions. À commencer par une récupération de L. Silva devant Ciman : il a donné à droite vers Rusnak qui a vu Beckerman isolé, mais l’international américain a dévissé sa frappe et tiré dans la tribune. Autre envoi de loin, lui aussi dans les nuages, signé Rusnak peu avant la pause.

À une minute du repos, on assista enfin à un bon mouvement dynamique construit par Salt Lake, qui s’est bouclé par un centre de Rusnak de la droite repris en un temps au petit rectangle par L. Silva, et sauvé par Bush d’un gros réflexe du pied droit.

L’idéal était évidemment de se mettre à l’abri au plus vite au retour des vestiaires. Et c’est ce qui est arrivé. Béland-Goyette pleine axe a pu avancer sans être inquiété, pas plus que Jackson-Hamel pour aller dans le dos de la défense et prendre Glad de vitesse : son coéquipier l’a servi au bon moment pour l’isoler face à Rimando, qu’il a trompé d’un puissant coup de canon (3-1).

Durant toute la deuxième mi-temps, Salt Lake a eu un énorme mérite, celui d’y croire jusqu’au bout et de continuer à attaquer. Ce qui, pendant de longues minutes, a offert un match très ouvert avec des occasions de part et d’autre. La première pour Montréal où, s’enfonçant dans l’axe, Dzemaili a fait parler sa technique, profité de la défense dépassée et placé un tir… sur le poteau. On passera sur le but de Piatti annulé pour hors-jeu, de toute façon il paraît que la vidéo a toujours raison (malgré les huées du public).

Deux centres de la droite pour continuer, un de chaque côté. Le premier de Beltran en direction du second poteau où Lennon était très bien placé mais a complètement raté sa reprise. Le suivant était destiné à Jackson-Hamel, mais il ne pouvait qu’aller que dans un duel qui a envoyé le ballon à l’entrée du rectangle où Dzemaili, à l’affût, a propulsé une volée peu à côté.

On approchait de l’heure de jeu mais on avait l’impression que le match était plus avancé tant il y avait d’action de part et d’autre. Profitant d’une tergiversation dans la défense de l’Impact sur un corner, L. Silva a reçu le ballon en position idéale, et a lui aussi envoyé une reprise sur le poteau. Le rebond lui est revenu dans les pieds, mais il n’en a pas profité, ratant complètement son second geste.

Deux minutes de plus… deux occasions de plus. La première après que Dzemaili gagne un duel, contrant le ballon en direction de Jackson-Hamel qui a effacé Horst avant de tirer à côté. La seconde sur un contre visiteur qui s’est terminé par une séance de dribbles de Saucedo sur la gauche et un tir trop croisé qui est passé devant Bush dont le plongeon était plus que douteux.

Plus les minutes avançaient, plus Montréal reculait. Mais Salt Lake continuait d’y croire (même à 30 secondes du coup de sifflet final, on avait l’impression qu’il y avait un but d’écart et non deux). Du coup, la pression était de plus en plus forte et les occasions toutes du même côté. La première suite à un centre de Saucedo dévié par Silva et arrêté de façon peu orthodoxe par Bush. La suivante suite à un coup franc repris de la tête par Horst mais dévié en corner par Francis avec qui il était en duel.

Depuis la montée au jeu de Saucedo, Salt Lake ne passait quasiment que par son côté gauche. Suite à une nouvelle action développée de ce côté-là jusqu’à 15 mètres de la ligne de but, en deux passes, le ballon est arrivé plein axe à l’entrée du rectangle où Savarino a tiré droit sur Bush.

Montréal a passé la fin du match à dix derrière. Salt Lake poussait, y croyait toujours, et le suspense restait intense malgré l’écart. Les situations chaudes ne manquaient pas, mais les visiteurs ne parvenaient plus à se créer d’occasions. À la dernière minute, sur un contre, Salazar à 25 mètres du but a réussi à toucher le ballon qui a roulé lentement vers le but jusqu’à ce que Glad se jette pour dégager devant la ligne… et, emporté par son élan, s’écraser le genou sur le poteau. Une fin de soirée difficile pour le défenseur central, à l’image de son match lors duquel il fut souvent pris de vitesse et n’a pas été exempt de tout reproche sur les buts encaissés par les siens.

Dans les arrêts de jeu, Salt Lake continuait de pousser, croyant toujours à un miracle. Mais pour l’obtenir, il aurait fallu être plus adroit. Entrant sur le rectangle par la droite, Movsisyan a d’abord buté sur Bush avant de voir le ballon lui revenir : extrêmement bien placé, il n’est même pas parvenu à cadrer son tir. Très actifs en fin de match, Savarino et Beltran ont combiné sur la droite avant que le second nommé n’envoie un centre au deuxième poteau où Lennon fut incapable de cadrer sa reprise de la tête.

Des trous béants derrière, de la maladresse devant : Salt Lake, malgré toute sa bonne volonté, pouvait difficilement revendiquer quelque chose de son déplacement au stade Saputo où, pour une deuxième fois consécutive, Montréal a offert une prestation aboutie. Elle lui permet de remporter sa quatrième victoire consécutive, comme en phase finale la saison dernière. La série avait pris fin à Toronto... l'adversaire de dimanche prochain.

Calendrier

Prochain match

Montréal - Vancouver
Mercredi 18 juillet, 19h30

Dernier match

Montréal - San José2-0
Samedi 14 juillet, 19h30

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Atlanta2141
  2. New York City2040
  3. Dallas1938
  4. New York1835
  5. Los Angeles FC1935
  6. Kansas City2033
  7. Portland1730
  8. Columbus2130
  9. Salt Lake2029
10. LA Galaxy1928
11. New England1928
12. MONTRÉAL2127
13. Houston1826
14. Vancouver2026
15. Philadelphie1924
16. Chicago2123
17. Orlando1922
18. Minnesota1922
19. Seattle1817
20. Toronto1916
21. Colorado1916
22. DC United1514
23. San José1912
► Classements complets

En direct du forum

20h39 - Championnat Canadien 2018 par grandbleu

20h25 - Mercato été 2018 par grandbleu

18h03 - Ligue canadienne: objectif 2019 par Daniel

16h46 - Championnat canadien 2018 par Pouchkine

14h40 - Montréal - San José : l'homme de la saison par AJ Auxerre

14h31 - Parcours de l'Équipe de France par AJ Auxerre

21h38 - Effectif et schéma tactique par Frankinho

16/7 - Montréal - Colorado : l'homme de la saison par Bxl Boy

16/7 - Demie et finale par Pouchkine

16/7 - MLS - saison 2018 par Campoozmstnz

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Nouvelles de la MLS

Buteurs

 Piatti10 
 Taïder
 Vargas
 Jackson-Hamel
 Edwards
 Silva
 Mancosu
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 19 matches

1. Fanni
2. Piatti
3. Piette
4. Taïder
5. Bush

► Détails

Quiz

Lors de la saison 2006, quelle équipe fut la seule à concéder moins de défaites que l’Impact ?

  • Vancouver
  • Rochester
  • Miami
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com