Très mauvais match, très bonne affaire

Impact Montréal - Philadelphia Union 2-1 – Match de championnat (phase classique) joué le 19/07/2017

 Impact de Montréal
MONTRÉAL : Bush, Duvall, Ciman, Fisher, Lovitz, Béland-Goyette (74e Donadel), Bernardello, Dzemaili, Salazar (64e Oduro), Tabla (76e Choinière), Mancosu

PHILADELPHIE : McCarthy. Gaddis, Elliott, Onyewu, Wijndalum, Creavalle (79e Najem), Medunjanin, Ilsinho (57e Epps), Alberg, Picault (67e Simpson), Sapong

ARBITRE : M. Kelly

AVERTISSEMENTS : Alberg, Béland-Goyette, Gaddis, Elliott, Onyewu, Bernardello

LES BUTS : 19e Salazar (1-0), 43e Duvall (1-1), 51e Dzemaili (2-1)


Montréal a commencé sa deuxième partie de saison par une victoire très importante 2-1 face à Philadelphie, un concurrent direct. On oubliera rapidement la piètre qualité du match, d’autant qu’il y en a déjà un autre à domicile dès samedi.

Entre la Gold Cup et les éclopés, les deux entraîneurs ont eu fort à faire pour choisir leurs onze titulaires. Malgré tout, Mauro Biello pouvait aligner sa défense habituelle devant Bush, et Mancosu en pointe. C’est dans l’entrejeu qu’il y avait du changement : à gauche, Tabla prenait la place de Piatti, pas encore à 100%, et de l’autre côté Salazar était préféré à Oduro. La surprise venait de la titularisation de Béland-Goyette, préféré à Mallace pour relayer Donadel, légèrement blessé (mais quand même sur le banc et monté au jeu en fin de match).

Jim Curtin avait lui aussi son lot de maux de têtes. Bon, le choix pour remplacer le gardien Blake n’était pas compliqué, il avait davantage de raisons de s’inquiéter des automatismes de McCarthy avec des défenseurs qui ont besoin d’un gardien très interventionniste. À l’Union aussi, c’est dans l’entrejeu qu’il y avait le plus d’absences : la plus difficile à combler n’était ni celle du méconnu Jones ni celle de Bedoya, auprès de sa femme qui doit accoucher sous peu, mais celle de Pontius. Appelé en équipe nationale américaine, il porte le poids offensif de Philadelphie quasiment à lui tout seul, notamment grâce à la qualité de ses centres, et sans lui, la création d’occasions chute drastiquement.

Une chute qui n’était rien en comparaison de l’effondrement de la qualité technique de la première mi-temps, qui a souvent touché le fond en la matière. On le remarqua après à peine plus d’une minute quand Ciman y alla d’une bourde permettant à Picault de lui subtiliser le ballon : l’angle était fermé, le jeune joueur croisa trop son tir.

Ce fut un des rares faits saillants d’un premier quart d’heure déjà marqué par des successions de pertes de balle à n’en plus finir. Essayant d’animer un peu tout cela, Dzemaili a tenté sa chance à distance à deux reprises : la première frappe a fini loin du cadre, la seconde fut écrasée. Cette dernière fut consécutive à une partie de ping pong voyant le Suisse bien se battre pour aller chercher côté droit un des nombreux ballons qui traînaient.

L’occasion suivante fut à l’autre bout du terrain, mais après le même genre de phase : des pertes de balle ridicules des deux côtés, sans aucune équipe pour rattraper l’autre. Finalement, les visiteurs auraient pu en profiter pour partir en contre-attaque à 4 contre 2. Heureusement pour l’Impact, les deux en question bouchaient bien des options et au bout du compte, Picault a mal ajusté sa passe à Alberg.

Rare moment de qualité offensif de cette première mi-temps, une montée sur la droite de Duvall, qui reçut bien trop de latitude de la part de Wijnaldum. Il en profita pour centrer en direction de Salazar, qui avait parfaitement surgi pour prolonger le ballon de la tête au fond des filets (1-0). Si on appréciera évidemment la qualité du centre et de la reprise, il faut surtout signaler le positionnement du buteur, qui était allé se placer au bon endroit et de la bonne manière pour perturber la défense et le gardien adverses. Avec succès !

Ce but n’a en revanche en rien amélioré le match. D’un côté, l’Impact vivait prudemment sur son avance. De l’autre, tous les joueurs de Philadelphie semblaient désormais courir avec un point d’interrogation au-dessus de la tête. L’inspiration était absente dans les deux camps et les spectateurs pouvaient surtout se mettre des erreurs techniques sous la dent.

La défense locale était dans un fauteuil, ne subissant aucune menace. En face, ce n’était guère plus emballant. Tout au plus y eut-il à noter un contre qui s’est terminé par une passe de Dzemaili en direction de Salazar, légèrement décalé à droite et dont le tir de loin a été dévié au-dessus par McCarthy.

Le fauteuil semblait tellement confortable que certains s’y sont endormis. Et à deux minutes de la pause, Duvall a complètement raté une passe en retrait à Bush, qui s’est transformée en véritable offrande pour Picault. Cette fois, il ne s’est pas fait prier pour en profiter, et a égalisé (1-1).

Comme souvent, Montréal a été plus inspiré au retour des vestiaires. Cinq minutes après la reprise, Tabla a enflammé le stade lors d’une séance de dribbles interminable, à l’issue de laquelle il a buté sur McCarthy, dont la sortie était on ne peut plus à propos.

Mais Philadelphie n’est pas arrivé à se donner de l’air. Le ballon est revenu rapidement en zone dangereuse, à Dzemaili qui a effacé son adversaire direct, s’ouvrant le chemin du but en entrant dans le rectangle, d’où il a envoyé un tir croisé imparable pour le gardien visiteur (2-1).

Les moments emballants du match prenaient déjà fin. Même si Ilsinho, côté droit, a lui aussi tenté l’enchaînement dribble - frappe. Si le premier a réussi, la seconde a fini à l’extérieur du poteau de Bush. Le gardien dut aussi capter une frappe de loin d’Elliott, défenseur central monté sur une action construite, mais il n’eut aucun problème sur ce tir écrasé, alors que Sapong convoitait le rebond.

Frayeur plus sérieuse quand, recevant le ballon dos à Ciman, Simpson s’est complètement joué du défenseur central avant de filer dans l’axe et de parvenir à tirer, malgré Fisher devant lui : son envoi a fini un rien à côté.

Les intentions de Montréal étaient claires : profiter des espaces à la récupération de balle pour se reconvertir rapidement. Cela avait déjà amené quelques éclaircies, sans réel danger. Ce fut différent quand Dzemaili isola parfaitement Choinière sur la gauche, mais le jeune ailier a tergiversé et a couru avec le ballon pour carrément l’amener dans les mains de McCarthy.

Philadelphie pensait avoir égalisé, de très belle manière en plus, quand Alberg reçut une subtile passe en cloche d’Epps qu’il envoya au fond des filets d’une très belle volée après s’être retourné. Mais l’arbitre annula le but pour un hors-jeu très limite.

Sans réellement pousser Montréal dans ses derniers retranchements, Philadelphie cherchait l’égalisation. Dans les arrêts de jeu, Sapong reçut un long ballon qu’il remit en retrait à Simpson, qui put envoyer un tir de loin, trop haut.

Le coup de sifflet final libérateur pouvait retentir : Montréal a remporté trois points aussi importants que le match fut mauvais, ce qui en dit long. Philadelphie réalise une très mauvaise opération, et n’a pas montré ce soir qu’il était armé pour finir au-dessus de la ligne rouge. Sans convaincre, Montréal a pris les points nécessaires. La manière, on l’oubliera vite. D’autant qu’il y a déjà un autre match à domicile samedi, contre Dallas.

Calendrier

Prochain match

Atlanta - Montréal
Dimanche 24 septembre, 17h00

Dernier match

Toronto - Montréal3-5
Mercredi 20 septembre, 19h30

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Toronto3062
  2. New York City2951
  3. Chicago2948
  4. Atlanta2846
  5. Vancouver2845
  6. Columbus3044
  7. Portland3044
  8. Seattle2944
  9. Kansas City2844
10. New York2842
11. MONTRÉAL2939
12. San José2939
13. Salt Lake3038
14. Houston2838
15. Dallas2838
16. New England2935
17. Orlando2935
18. Philadelphie2933
19. Minnesota2829
20. DC United2928
21. LA Galaxy2927
22. Colorado2826
► Classements complets

En direct du forum

1h03 - Politique! par flying_dutchman

23h00 - Toronto - Montréal : mercredi 20 septembre, 19h30 par fmfranck

20h31 - MLS - saison 2017 par Bxl Boy

18h51 - Atlanta - Montréal : dimanche 24 septembre, 17h00 par flying_dutchman

23/9 - Just Moved to Montreal. Interest in Impact / football games par perthsaint

22/9 - Déclaration de Joey Saputo (17 septembre 2017) par hsj

22/9 - Montréal - Toronto : l'homme de la saison par rocksig

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Nouvelles de la MLS

Buteurs

 Piatti19 
 Jackson-Hamel10 
 Dzemaili
 Mancosu
 Salazar
 Tabla
 Donadel
 Duvall
 Bernier
 Fisher
 Oduro
 Oyongo Bitolo
 Choinière
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 31 matches

1. Piatti
2. Bernier
3. Ciman
4. Bush
5. Duvall

► Détails

Quiz

Qui a marqué le premier but de Montréal au stade Saputo en MLS ?

  • Davy Arnaud
  • Patrice Bernier
  • Felipe
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com