Le stade Saputo est-il le moins cher de MLS ?

Publié le 3 juillet 2019

 Impact de Montréal
Le prix des billets, des consommations et des autres articles vendus au stade revient très souvent dans les conversations, notamment dans les discours des dirigeants du club. Un indice permet désormais d’avoir un point de vue objectif sur la situation.

L’indice de dépenses des supporters a été publié récemment par TMR (Team Marketing Report), société américaine qui publie depuis de nombreuses années des données comparatives pour d’autres compétitions basées aux États-Unis et a commencé cette saison à s’intéresser à la MLS.

LE PRIX DES BILLETS


Alors, est-ce que ça coûte cher ou non d’aller au stade à Montréal si on compare les prix au reste de la MLS ? La première chose qu’on regarde, c’est le prix moyen d’une place. Il est d’un peu plus de 30 dollars américains (tous les prix sont exprimés dans la monnaie de notre voisin du sud pour faciliter les comparaisons). Cinq clubs sont en-dessous de cette barre, à savoir Philadelphie, Houston, Columbus, Cincinnati et Dallas, stade le moins cher où un billet se vend en moyenne à 22$. Le prix moyen à Montréal est identique à celui de Salt Lake et de New England.

La moyenne en MLS est d’un peu plus de 34$, donc on n’en est pas si éloigné que ça. Loin devant tout le monde, on retrouve Kansas City et Toronto, autour de 43$... mais à une distance énorme du LAFC où il faut débourser en moyenne 50$ pour entrer au stade !

Bien entendu, vu qu’il s’agit d’une moyenne, elle peut être influencée par de nombreux facteurs. Le fait qu’elle soit élevée n’empêche pas forcément qu’il y ait des billets abordables - elle peut par exemple être tirée vers le haut par le petit nombre de places à bas prix et de nombreuses loges vendues très cher - et inversement.

La clientèle “haut de gamme” est d’ailleurs une des préoccupations des dirigeants montréalais, et l’indice de dépenses des supporters compare également les prix des places qui lui sont destinées. Et là, Montréal est en milieu de classement, avec un prix de 130,41$ soit à peine 70 cents en-dessous de la moyenne. Seuls neuf clubs sont plus chers, avec en tête de liste Atlanta, à près de 300$, suivi du LAFC à 256$. Les VIP sortent aussi le portefeuille à New York City (220$) et DC United (210$), alors que derrière, personne ne dépasse les 175$.

Six clubs sont en-dessous des 70$, on descend même jusqu’à 54$ à Vancouver. Parmi eux, un invité qui peut paraître surprenant (les autres ne sont pas réputés pour leur grandes foules) : Seattle, avec un prix moyen de 56,75$ pour les places destinées à la clientèle plus aisée.

BOIRE SANS SE RUINER À DALLAS


Rentrer dans le stade, c’est bien, mais on sait qu’une fois sur place, le supporter a soif. Alors, combien ça coûte une bière dans un stade de MLS ? Tout le monde a fait grand cas des prix des consommations à Atlanta, mais dans ce cas précis, la palme revient toutefois à Dallas qui vend sa bière à 3$. Ce sont certes des petits verres - environ 25 cl - mais ça leur permet d’être de loin les moins chers… Et ne croyez pas qu’au volume, vous vous faites avoir parce qu’il y en a moins… Car pour boire la même quantité d’eau jaune qui rend fou, il n’y a qu’à Orlando que vous payerez (un tout petit peu) moins : 7$ pour environ 60 cl.

Notons que nous avons encore des verres plus grands qu’en Floride, puisque dans trois clubs ils font un peu plus de 70 cl… et se vendent à plus de 10$, ce qui a de quoi rebuter même quand la gorge a besoin d’une certaine hydratation. Toutefois, il ne vaut mieux pas avoir soif sous peine d’être ruiné à DC United ou au LA Galaxy, où le précieux liquide se vend respectivement à 10,50$ pour 35 cl (le ratio le plus cher) et 13,50$ pour un peu moins d’un demi-litre.

Et Montréal dans tout ça ? Il est le neuvième club le moins cher, avec un prix de 6,38 $US pour environ 40 ml.

AUTRES VICTUAILLES


C’est différent pour les boissons sans alcool, pour lesquelles seuls quatre clubs ont des prix plus bas qu’au stade Saputo. Dans cette catégorie, Atlanta est hors d’atteinte, vendant le verre de 60 cl à 2$, soit à la moitié du prix pratiqué à Montréal, pourtant bien inférieur à la moyenne. Là encore, c’est au LA Galaxy et à DC United que se rafraîchir coûte le plus cher, avec un sommet à 5,50$ pour à peine 35 cl dans la capitale américaine. Notons enfin que c’est à Orlando et Seattle que l’écart est le plus faible entre le prix de la bière et des boissons sans alcool – entre 25 et 40% d’écart, alors qu’à volume égal, la première se vend généralement deux fois plus cher, ce qui est d’ailleurs le cas à Montréal.

Les prix des hot-dogs sont aussi comparés : la moyenne est à 5$, Montréal est à près de 6$, et c’est encore Atlanta qui remporte la palme du prix plancher avec une saucisse dans un pain à 2$. Mais bon, c’est assez peu pertinent vu qu’on n’a pas vraiment d’idée de la qualité des aliments, de la taille de ce qu’on vend, et que ça ne reflète pas forcément une offre de nourriture qui peut être plus ou moins diversifiée d’un stade à l’autre. Ça sent la colonne qui avait été créée pour réaliser le même indice pour le baseball.

PAS CHER, PAS CHER : L’ÉCHARPE DE SEATTLE, LE PARKING À MONTRÉAL


Si la bière est indissociable des supporters, l’écharpe l’est aussi, et là encore, l’indice nous offre une comparaison complète. À 21$, Montréal est dans la moyenne de la MLS, plus de la moitié des clubs la vendant entre 20 et 25$. Si vous en voyez davantage dans le stade de Seattle, l’explication vient peut-être de son prix, puisqu’on peut s’en procurer une pour 10$. Politique différente au LA Galaxy, où l’objet se vend à 32$.

Si les dirigeants de l’Impact cherchent un prix à augmenter, ils feraient peut-être bien de regarder du côté des places de stationnement. Plusieurs clubs n’ont pas été inclus dans l’indice, pour diverses raisons, mais parmi les 18 qui y figurent, Montréal est le moins cher avec un prix de 9$. Seuls trois clubs sont en dessous des 15$, beaucoup sont à 20$ et on peut même monter jusqu’à 35$ au Los Angeles FC ! De quoi, aussi, inciter les gens à prendre les transports en commun, ce qui n’est pas plus mal.

VERDICT GLOBAL


Tous ces prix mis ensemble permettent aux développeurs d’élaborer un indice général de dépenses des supporters permettant, selon eux, de déterminer quel club est le moins cher et lequel est le plus cher. Sans surprise, Dallas est de très loin le plus abordable, alors que le LAFC est de loin le plus cher. Seattle peut se qualifier de club populaire tant pour ses affluences que pour les prix pratiqués, puisqu’il a le quatrième indice le plus bas, alors qu’à San José, avec le cinquième indice le plus élevé, certains auront peut-être l’impression de ne pas en avoir pour leur argent.

Et Montréal dans tout ça ? Il est le cinquième club le moins cher, avec un indice comparable à ceux de Seattle et de Cincinnati. Reste qu’il n’est pas si loin que ça de la moyenne, avec un indice de dépenses qui laisse augurer que les prix au stade Saputo sont environ 10% moins élevés que la moyenne. 19 des 24 clubs sont dans cette fourchette de +/- 10%, ou tout juste à la limite, avec pour exceptions notables Dallas, New England et Vancouver d’un côté, le LAFC et DC United de l’autre.

Calendrier

Prochain match

Columbus - Montréal
Samedi 20 juillet, 19h30

Dernier match

Montréal - Toronto0-2
Samedi 13 juillet, 19h30

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Los Angeles FC2046
  2. Philadelphie2236
  3. Seattle2035
  4. LA Galaxy2034
  5. Minnesota2033
  6. DC United2132
  7. New York2031
  8. San José2031
  9. Atlanta2030
10. MONTRÉAL2230
11. Salt Lake2029
12. Dallas2129
13. New York City1829
14. Houston1927
15. Toronto2026
16. Orlando2025
17. Kansas City2025
18. Portland1824
19. New England2024
20. Chicago2122
21. Colorado2020
22. Vancouver2120
23. FC Cincinnati2017
24. Columbus2117
► Classements complets

En direct du forum

19h43 - Montréal - Toronto : samedi 13 juillet, 19h30 par imfc132

15h23 - Montréal - Toronto : l'homme de la saison par gbagrami

11h16 - Mercato été 2019 par Numero10

13/7 - Montréal - Minnesota : l'homme de la saison par Bxl Boy

12/7 - York9 - Montréal : mercredi 10 juillet, 19h30 par RéalDave

11/7 - Situation à la mi-saison par Bxl Boy

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Écoutez Coup Franc

Buteurs

 Taïder
 Okwonkwo
 Browne
 Piatti
 Jackson-Hamel
 Diallo
 Camacho
 Urruti
 Shome
 Novillo
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 21 matches

1. Piette
2. Taïder
3. Okwonkwo
4. Diallo
5. Urruti

► Détails

Quiz

Pour quelle équipe jouait Nevio Pizzolitto en 1999 ?

  • Richmond
  • Montréal
  • Raleigh
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com