Bilans de saison 2018 (5) : stats en vrac

Publié le 21 novembre 2018

 Impact Media
Cette nouvelle étape de nos bilans traverse un paysage de statistiques permettant de mieux se rendre compte de ce qu’a été la saison de l’IMFC. Toujours intéressantes, généralement pertinentes, parfois anecdotiques ou trompeuses, elles plairont aux amoureux des chiffres. Si vous vous demandez comment la première saison sous Rémi Garde se compare à la précédente sous cet angle, consultez ce même bilan il y a un an. Pour d’autres détails ou si vous préférez les tableaux, consultez les statistiques complètes ici.

TENDANCES GÉNÉRALES

  • En 2018, Montréal a disputé 36 rencontres officielles dont le bilan est légèrement négatif : 15 victoires, 17 défaites et 4 nuls. L’écart est un peu plus grand quand on compare les 48 buts marqués aux 55 buts encaissés
  • Le contraste domicile - extérieur est saisissant : 12 v. - 4 d. - 2 n., 32 bp - 16 bc à la maison ; 13 d. - 3 v. - 2 n., 16 bp - 39 bc en déplacement
  • Vous pensez avoir vu votre équipe jouer moins souvent ? C’est vrai : avec 36 sorties officielles, les saisons 2012 et 2018 sont les moins occupées de l’Impact depuis son entrée en MLS
  • Les trois scores les plus fréquents sont la victoire 2-0, la défaite sur les mêmes chiffres et le succès 1-0, survenus 4 fois chacun
  • Pour la deuxième saison consécutive, il n’y a eu aucun 0-0 ! Ce qui est rarissime dans le chef du club à qui, avant l’an dernier, ce n’était jamais arrivé depuis l’abrogation des prolongations en USL
  • À ranger dans la case des bons souvenirs : quatre victoires par trois buts d’écart, à savoir le 1-4 à Philadelphie et les 3-0 face à Orlando, New York et Columbus
  • À reléguer dans la case des mauvais souvenirs, la sévère défaite 5-0 à DC United, la plus sévère de la saison, mais aussi depuis l’entrée du club en MLS et même depuis un funeste soir de juin 2009 contre Toronto
  • Lors de ses 36 rencontres, Montréal a ouvert la marque 18 fois et encaissé en premier 18 fois. Avec un bilan très contrasté : 14 v. - 2 d. - 2 n. dans le premier cas, 15 d. - 1 v. - 2 n. dans le second
  • L’équipe n’est rentrée au vestiaire que 9 fois en étant menée au score, mais elle n’a jamais réussi à renverser la vapeur, n’arrachant qu’un nul et s’inclinant huit fois dans ces circonstances
  • Montréal a marqué le premier but lors de 14 de ses 18 matches à domicile ; il a encaissé le premier but lors de 14 de ses 18 déplacements

SÉRIES

  • La plus longue série de la saison est de 5, celle du nombre de matches sans victoire, entre la défaite à Vancouver en coupe le 21 juillet et le partage à Salt Lake en championnat le 11 août
  • La période du 13 juin au 7 juillet fut très prolifique, avec trois séries record cette saison : 4 matches sans défaite, autant de victoires consécutives et de duels où Montréal a ouvert la marque
  • C’est aussi à cette époque que sa défense a connu sa plus longue période d’invincibilité, 420 minutes entre le but (litigieux) encaissé à Dallas le 9 juin et celui encaissé à Colorado le 7 juillet
  • Cette série de 420 minutes consécutives sans encaisser en match officiel est la meilleure depuis dix ans, et 444 minutes d’invincibilité en 2008
  • Il y a aussi eu deux séries de quatre défaites consécutives, qui sont aussi les records de matches sans gagner : du 6 au 28 avril et du 9 au 26 mai ; lors de la seconde, l’Impact n’a jamais marqué et, dès lors, toujours encaissé en premier, ce qui n’était pas systématique lors de la première
  • On ne se surprendra pas de voir sa plus longue période de disette à la même époque : 426 minutes entre le but de Piatti le 5 mai et celui de Vargas le 2 juin ; jamais n’avait-on dû attendre aussi longtemps depuis une inefficacité de 468 minutes en 2011
  • Montréal a terminé la saison par 6 rencontres sans défaite à domicile, ce qui était déjà arrivé entre le 2 juin et le 18 juillet ; il s’agissait alors de 6 victoires consécutives sans encaisser
  • Six matches de suite sans encaisser à domicile : ce n’était plus arrivé depuis 2010
  • Lors de ses six derniers déplacements, l’Impact a encaissé le premier but du match : une série record depuis que nous compilons ces statistiques en 2003
  • L’Impact s’est également incliné six fois de suite à l’extérieur, entre le 6 avril et le 9 juin, une série de défaites inédite depuis 2012

LES JOUEURS

  • Un seul joueur a participé aux 36 rencontres de l’équipe : Samuel Piette. En outre, il a été titulaire lors de chacune d’entre elles
  • Tony Donatelli et Philippe Billy étaient les derniers joueurs à avoir été sur le terrain lors de chaque match, avec 38 présences en 2010 ; depuis que nous tenons ces statistiques, personne n’a été titulaire lors de toutes les rencontres d’une même saison
  • Saphir Taïder n’est pas loin derrière, puisqu’il a été titulaire 35 fois, ne ratant qu’un rendez-vous pour cause de suspension
  • 27 joueurs différents ont été utilisés ; parmi eux, Oduro, Béland-Goyette et les deux frères Choinière n’ont jamais été titulaires, alors que Diop n’a joué qu’en coupe
  • 8 joueurs ont été titulaires plus de 25 fois, et Krolicki est le seul parmi les autres à avoir pris part à plus de 21 duels
  • Sagna est le seul joueur de champ à avoir été sur le terrain d’un bout à l’autre de chaque match auquel il a participé ; Cabrera, monté au jeu trois fois, n’a jamais non plus été remplacé mais a été exclu une fois
  • Jackson-Hamel (à 10 reprises) et Vargas (9) sont les deux principaux atouts que Rémi Garde conservait dans sa manche pour les faire entrer en fin de match
  • Silva, Krolicki et Mancosu ont tous trois été remplacés à 11 reprises
  • Vargas et Mancosu ont tous deux pris part à 21 rencontres mais n’en ont disputé respectivement que 3 et 4 dans leur intégralité ; Krolicki, Edwards, Jackson-Hamel et Amarikwa sont aussi sortis la plupart du temps en cours de match quand ils étaient titulaires
  • Piette a été le joueur le plus averti avec 6 cartons jaunes : il faut remonter à 2003 pour voir le leader de ce classement particulier goûter mois souvent à la biscotte
  • Auteur de 16 buts, un toutes les 180 minutes, Piatti est le meilleur buteur de l’équipe - derrière, personne n’a de stat un tant soit peu intéressante

LES BUTS

  • Les supporters de Montréal ont vu 103 buts, ce qui représente une moyenne de 2,86 par match
  • En moyenne, l’équipe a marqué un but toutes les 68 minutes et en a encaissé un toutes les 59 minutes
  • 102 minutes : c’est la moyenne de temps écoulé entre les buts encaissés à domicile (record positif depuis 2011) mais aussi entre ceux marqués en déplacement (record négatif depuis 2012)
  • Et que dire de la moyenne de 42 minutes entre les buts encaissés en déplacement : les filets de l’Impact n’ont jamais tremblé à un tel rythme en dehors de Montréal depuis que nous compilons ces statistiques (2003)
  • L’Impact n’a pas marqué lors de 10 rencontres, il a préservé ses filets à 11 reprises
  • À trois reprises, les filets ont tremblé dès la 5e minute : deux en faveur de Montréal (contre Orlando et DC United), une en sa défaveur (à New York)
  • Trois deuxièmes mi-temps ont été particulièrement douloureuses, avec 4 buts encaissés : contre Los Angeles, à Atlanta et à DC United
  • Les buts marqués sont assez bien répartis tout au long du match : les troisième et quatrième quarts d’heure sont les plus prolifiques avec 10, les deuxième et cinquième les moins prolifiques avec 6
  • Le dernier quart d’heure a souvent été douloureux, avec 17 buts encaissés, contrairement au troisième (4) et au premier (5)
  • L’Impact n’a jamais encaissé à domicile dans le premier quart d’heure, et seulement deux fois dans le deuxième, des buts des œuvres de Camacho contre son camp et de Ciman
  • Sur son terrain, Montréal n’a encaissé que 4 buts en première mi-temps, du jamais vu depuis 2011

Les bilans de la saison 2018 sur ImpactSoccer.com
1. Le bilan du club
2. Le bilan de l’émission Coup Franc
3. Aperçu général de la saison
4. Évaluations individuelles

Calendrier

Prochain match

Ottawa - Montréal
Mardi 18 juin, 19h00

Dernier match

Montréal - Seattle2-1
Mercredi 5 juin, 19h30

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Los Angeles FC1637
  2. Philadelphie1731
  3. LA Galaxy1628
  4. MONTRÉAL1827
  5. DC United1727
  6. Atlanta1526
  7. Seattle1626
  8. New York1624
  9. Houston1324
10. New York City1423
11. Dallas1622
12. Minnesota1621
13. Salt Lake1519
14. Toronto1519
15. San José1519
16. Orlando1518
17. Chicago1618
18. Vancouver1618
19. Columbus1617
20. New England1616
21. Kansas City1516
22. Colorado1615
23. Portland1314
24. FC Cincinnati1611
► Classements complets

En direct du forum

14h34 - Gold Cup 2019 par Pouchkine

23h48 - Copa America 2019 par flying_dutchman

20h16 - Ottawa - Montréal Mardi 18 juin, 19h00 par imfc132

16/6 - Coupe du Canada 2019 par Pouchkine

16/6 - Equipe nationale féminine par Pouchkine

13/6 - Salaires 2019 par Camembert

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Écoutez Coup Franc

Buteurs

 Taïder
 Piatti
 Browne
 Okwonkwo
 Jackson-Hamel
 Urruti
 Shome
 Novillo
 Diallo
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 17 matches

1. Piette
2. Diallo
3. Urruti
4. Okwonkwo
5. Bush

► Détails

Quiz

Dans lequel de ces domaines la défense était-elle la pire de MLS en 2016 ?

  • Le jeu de tête
  • Les phases arrêtées
  • Les buts encaissés suite à des centres
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com